PARTAGER

Le dirigeant de Pastef estime que seuls 48 milliards ont été dépensés, sur plus de 767 milliards annoncés dans le cadre du Plan décennal de gestion des inondations. En conférence de presse hier, Ousmane Sonko a réclamé l’audit dudit plan et disqualifié l’Assemblée nationale sur l’ouverture d’une enquête.

Le temps passe mais Ousmane Sonko ne change pas de discours. Le leader de Pastef/Les Patriotes est sorti de son silence hier pour dénoncer la gestion du Plan décennal de gestion des inondations 2012-2022. Lors d’une conférence de presse au siège de Pastef, le député a sorti sa calculette pour informer que l’argent consacré aux inondations s’élève à 767 milliards 800 millions de francs Cfa et non 750 milliards. L’opposant a indiqué qu’une grande partie de l’argent n’a pas été investie sur l’assainissement. «Leur programme décennal d’investissement prioritaire 2012-2022 pour mettre fin aux inondations sur l’ensemble du Sénégal devait s’étaler sur 3 phases : un plan d’urgence 2012-2013 de 69,6 milliards, un programme à court terme 2014-2017 de 339,6 milliards, un programme à moyen-long terme 2017–2019 et 2019-2022 de 336,6 milliards. Et voilà que le Président nous parle de plan d’urgence, une étape qui aurait dû être bouclée depuis 2013. Il sait bel et bien que les montants sus-cités n’ont pas été investis où de droit», a dénoncé le leader des Patriotes, assimilant la sortie de Macky Sall à «une farce d’Etat, un show présidentiel».
Après avoir effectué une tournée à Keur Massar, Ousmane Sonko a fait savoir que l’Onas qui «devait recevoir 285 milliards dans le cadre du programme n’a mobilisé et exécuté que 48 milliards en 9 ans». Le député de poursuivre : «Sur les 767 milliards, moins de 200 milliards ont été dépensés. Mais ce dont nous sommes sûrs, c’est que seuls 48 milliards ont été dépensés pour des investissements. Cela ne fait même pas 6%.» Par conséquent, Sonko réclame la suppression du Conseil économique, social et environnemental, du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) et du Haut conseil du dialogue social.

«Les députés de la majorité blanchisseurs de corruption…»
Si les Sénégalais se demandent comment ont été dépensés les fonds du plan décennal, Ousmane Sonko leur demande de ne pas se tourner vers l’Assemblée nationale. «Pour une commission d’enquête, il nous faut une Assemblée nationale qui fonctionne. On a une Assemblée nationale où les députés de la majorité sont des blanchisseurs de corruption et d’escroquerie. Aymérou Gnin­gue et Cie passent leur temps à raconter des mensonges. Même pas 2 semaines après, l’Ofnac m’a donné raison et a réclamé des poursuites judiciaires contre tous ceux que j’ai cités dans l’affaire des 94 milliards. Ce sont des escrocs et des blanchisseurs d’escroquerie», a attaqué Ousmane Sonko réclamant un audit du programme de lutte contre les inondations. Selon le député non inscrit, «Macky Sall est l’alpha et l’oméga de la corruption et de la mal gouvernance, un ennemi de la transparence et le gardien des escrocs et des détourneurs de deniers publics».
Selon Ousmane Sonko, le président de la République «n’a jamais pris au sérieux» la question des inondations et a préféré faire plaisir aux bailleurs de fonds avec la construction du Ter, d’autoroutes, etc.

A LIRE  AUSSI…
Le Pds réclame un audit des programmes de lutte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here