PARTAGER

Le régime de Macky Sall est appelé à expliquer aux Sénégalais la manière dont les fonds du Programme décennal de lutte contre les inondations (Pdli 2012-2022) ont été utilisés. C’est une demande de l’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, et de ses alliés.

Il faut toute la lumière sur l’utilisation des 750 milliards de franc Cfa alloués au Programme décennal de lutte contre les inondations (Pdli 2012-2022). Pour ce faire, il urge d’auditer «sérieusement» ce programme afin d’identifier les raisons profondes de «l’abandon» da sa mise en œuvre et de prendre les mesures qui s’imposent. C’est l’exigence du Congrès de la renaissance démocratique and dekkil bokk qui parle de «gestion informelle, populiste et ténébreuse» de la part du régime de Macky Sall. Ainsi pour le Crd, l’argument selon lequel, les inondations sont le résultat des précipitations tombées en un temps record sur le pays, ne saurait prospérer. Car, pour le Crd, «force est de reconnaître que la persistance de la stagnation de l’eau révèle un grave problème d’assainissement dans tout le pays». Donc poursuit-il, «cette situation est d’autant plus scandaleuse que le régime de Macky Sall, avec sa rhétorique habituelle des chiffres, avait fini de convaincre les plus sceptiques que la question des inondations était définitivement résolue».
De l’analyse de ces opposants, ces inondations posent un problème de perte de richesse, de santé et, plus généralement, de sécurité. Et rajoutent-ils, si ces inondations démontrent de façon définitive l’impuissance de Macky Sall à faire face aux défis qui interpellent le Sénégal, elles incitent aussi à une introspection nationale. Ils restent convaincus que les inondations sont le résultat de plusieurs années «d’anarchie dans la gestion du foncier, de laxisme dans les politiques d’urbanisation et de clientélisme politique dans l’aménagement du territoire». Par ailleurs, le Congrès de la renaissance démocratique a réclamé du gouvernement une transparence «totale» dans la gestion de l’aide d’urgence aux sinistrés. Il s’agit des 3 milliards de francs Cfa attribués aux victimes sur les 10 milliards de francs Cfa dégagés en urgence par le Président Macky Sall. Sur ce point, le Crd soutient que «le gouffre financier que représente la politique ponctuelle des plans Orsec montre que sans la bonne gouvernance, aucun programme ne peut sortir le pays de sa situation».
«Au moment où les populations sinistrées attendent des mesures d’urgence et que la modestie s’impose au gouvernement, le président de la République s’illustre par des actes de folklore et des sagas festives en violation flagrante des mesures barrières contre la propagation de la Covid-19, le tout agrémenté d’annonces de projets de plusieurs centaines de milliards. Cette attitude d’autisme politique montre que la seule chose qui intéresse le Président Macky Sall est le pouvoir qu’il a fini d’ailleurs de transformer en objet de jouissance personnelle», regrette le Crd. Sur un tout autre registre, Abdoul Mbaye, Mamadou Lamine Diallo, Thierno Alassane Sall et autres, ont dénoncé «les velléités d’imposer aux Sénégalais un débat nul, anachronique et dangereux sur une impossible troisième candidature de Macky Sall». Ailleurs, ces derniers demandent aux instances de la Cedeao de lever toute forme d’embargo contre le Mali pour, disent-ils, faciliter le retour à la vie normale de ces compatriotes africains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here