PARTAGER

«La situation actuelle ne milite pas en faveur d’une reprise immédiate du culte chrétien.» C’est la décision prise lors de la rencontre des Pères évêques à travers un communiqué adressé à la communauté chrétienne du Sénégal. Selon les prélats, «la situation actuelle de cette pandémie tant au niveau national qu’international est loin d’être maîtrisée». «Contrairement à ce que beaucoup d’entre nous souhaiteraient et penseraient, la date du 15 août n’a jamais été fermement retenue pour une reprise officielle du culte chrétien en public, notamment à travers la célébration des messes avec la présence du Peuple de Dieu», précisent les évêques dans le communiqué.  A les en croire, cette date a été évoquée dans la perspective d’une reprise ultérieure du culte et des activités pastorales si la situation se stabilise. Ils demandent «aux communautés pastorales de mener une réflexion sur les mesures sanitaires adaptées à chaque localité».
Au niveau international, soulignent-ils, la pandémie est en train de gagner du terrain et de refaire surface dans certains pays, «les obligeant même à revenir à des mesures restrictives concernant la mobilité des personnes et amenant même des églises sœurs à suspendre à nouveau le culte». «Des experts et des personnes averties  insistent  sur les menaces persistantes et aggravantes de la pandémie».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here