PARTAGER

Presqu’un an après avoir déclaré sa flamme aux Lions du Sénégal, Mouhammadou Naby Sarr est enfin appelé en sélection par Aliou Cissé.

«C’est vrai qu’il a connu toutes les sélections de jeunes avec la France, mais aujourd’hui si le Sénégal fait appel à lui, il va répondre présent. Je discute avec lui sur l’Equipe nationale du Sénégal. Il a envie de venir. Espérons que cette année sera la bonne», indiquait le père de Naby Sarr, Boubacar Sarr «Locotte», au mois d’août 2018. Une sortie qui sonne presque comme un appel du pied à l’endroit de Aliou Cissé.
Le fils de l’ancien international sénégalais a effectivement fait toutes les catégories chez les Bleus et attendait naturellement un passage en Equipe A. Mais sa trajectoire en club va plomber ses rêves.
Pensionnaire de Charlton en D2 anglaise, Naby Sarr a accusé du retard dans sa progression, d’autant plus que ses partenaires en sélection U20 avec lesquels il a remporté le Mondial de la catégorie en 2013 en Turquie (Varane, Pogba, Umtiti) ont déjà pris une longueur d’avance sur lui. C’est naturellement qu’il se retourne en sélection du Sénégal, comme la plupart des binationaux qui se cassent les dents aux portes de l’Equipe de France A.
Naby Sarr est de la génération des Paul Pogba, Raphael Varane ou encore Florent Thauvin. Ils ont gagné la Coupe du monde des moins de 20 ans en 2013. Même si sa sélection est intervenue avec les blessures de Kurt Zouma, Varane et Umtiti. Cependant, contrairement aux autres jeunes joueurs de sa génération déjà championne du monde 2018, l’ancien Lyonnais n’a pas eu la chance d’intégrer l’Equipe nationale française des A.

Cissé : «Nous sommes à la recherche d’un défenseur central gaucher. Il est bon de le voir»
Mais son profil rare de défenseur gaucher et impressionnant (1,96 m, 94 kg) en fait une alternative crédible à Kalidou Koulibaly qui forme la charnière avec Salif Sané au sein de l’arrière-garde des Lions. En intégrant l’Equipe nationale, Naby Sarr sait qu’il faudra convaincre le sélectionneur Aliou Cissé pour rester dans la Tanière.
A 26 ans, l’ancien pensionnaire de l’Olympique lyonnais a beau­coup à prouver pour sortir enfin de l’ombre. Lui qui n’avait pas été conservé par le centre de formation du Psg quand il a atterri à Lyon à 15 ans, informe le média local lyonnais Libero­lyon.
Son rêve vient enfin de se réaliser. Naby Sarr, défenseur central, est tombé sous le charme du coach Cissé. «Aujourd’hui si Charlton se porte bien, je peux dire en grande partie, c’est dû à ses performances. Derrière, nous sommes à la recherche d’un défenseur central gaucher. Il était bon de le voir pour le faire rentrer dans nos plans», a soutenu Aliou Cissé ce jeudi en point de presse.
Avec Liberolyon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here