PARTAGER

Il est sans doute l’une des révélations de ce début de saison de la Ligue 1 sénégalaise. L’attaquant de Diambars, âgé seulement de 19 ans, brille de mille feux en championnat. Depuis la première journée, Cheikh Bamba Dieng enchaîne les buts avec déjà 10 réalisations en 7 journées. Dans une interview accordée à wiwsport, il revient sur son parcours et ses ambitions.

Bamba, parles-nous de ton parcours ?
J’ai fait mes débuts à l’école de football Alassane Dieng de Diourbel en 2010 avant de rallier l’académie Diambars après avoir réussi mon test d’entrée. C’était en 2014. Après quelques années dans les petites catégories, j’ai intégré l’équipe première de Diambars en 2017. Malheu­reusement je suis resté une année sans jouer pour blessure. C’est en 2018 que j’ai réintégré l’équipe et à l’époque Diambars évoluait en Ligue 2. Et cette année nous sommes en Ligue 1.
Justement, tu as été jusqu’ici phénoménal pour ta première saison en Ligue 1. Actuel meilleur buteur du championnat avec 10 buts. Quel est le secret de Bamba ?
Rien n’est gratuit dans la vie. Et pour réussir, il faut savoir faire des sacrifices. Je ne suis pas arrivé là par hasard. Je peux dire que c’est le fruit de mon travail. Et ce n’est que le début du commencement.
Quel genre d’attaquant es-tu ?
(Rire)… Ce sera très difficile de répondre à cette question ! En tout cas sachez que je suis comme les autres attaquants. Mais j’ai toujours la soif de marquer des buts et j’aime bien aider mon équipe.
Quelle serait la fin de saison idéale pour Bamba en championnat ?
D’abord, remporter le championnat avec Diambars, ensuite battre le record du meilleur buteur du championnat détenu par Amadou Dia Ndiaye (il est à 9 buts de l’attaquant de Metz, prêté à Sochaux) et enfin partir en Europe poursuivre mon rêve de footballeur.
Quelle relation tu entretiens avec ton entraîneur et tes coéquipiers ?
L’entraineur est comme un père, il m’a énormément aidé dans ma jeune carrière. Il m’aide à m’améliorer. Il me donne des conseils et autres. Pour mes coéquipiers, c’est également pareil. Si je suis là aujourd’hui, c’est grâce à eux.
Comment juges-tu le niveau du championnat sénégalais ?
Pas mal ! En Ligue 2 par exemple, nous assistons souvent à des duels. Elle a énormément de rythme aussi. Pour la Ligue 1, je dirais que toutes les équipes se valent. Et que les équipes produisent du beau jeu.
Quel serait ton plus grand rêve en tant que joueur ?
C’est de gagner la Coupe d’Afrique des Nations avec le Sénégal et pourquoi pas la Coupe du monde (rires).
Dans quels clubs aimerais-tu jouer plus tard ?
Marseille, Liverpool et Barca ! Déjà, Liverpool est mon club de cœur et Sadio Mané a augmenté mon envie de jouer là-bas. J’aimerais également évoluer en France à Marseille. Ils ont des supporters sympas, les Mar­seillais !
Au jour d’aujourd’hui, quel est ton meilleur et ton pire souvenir concernant le football ?
Mon meilleur, je dirais mon premier match avec l’Equipe nationale du Sénégal U17 contre la Tunisie en 2016 ! Le pire, c’est le moment de ma blessure au pied. C’était le 8 avril 2016. C’était triste !
wiwsport.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here