PARTAGER

Auteur jusque-là d’un sans-faute ou clean sheet, le jeune gardien de but des U20, Dialy Ndiaye, a contribué dans une large mesure à la qualification en demi-finale de la Can de la catégorie qui se dispute actuellement au Niger. L’ex-entraîneur de la Sonacos, Cheikh Guèye, qui le suit depuis quelque temps, ne manque d’éloges à son endroit.

Dans chaque grande équipe, il y a derrière un grand gardien de but. L’Allemagne ne dira pas le contraire pour avoir gagné la Coupe du monde 2014 avec Neuer. Comme la France, vainqueur du Mondial russe avec Hugo LLoris.
Au Sénégal, l’Equipe nationale des U20 peut être heureuse de compter sur un jeune et grand gardien du nom de Dialy Ndiaye. Le dernier rempart des Lion­ceaux est en train d’éclabousser de son talent la Can U20 qui se déroule actuellement au Niger.
Déjà crédité de deux «clean sheet» en matchs de poule après les succès face au Mali (2-0) et le Ghana (2-0), le pensionnaire de Cayor Foot est bien parti pour être «le meilleur gardien du tournoi». Comme il l’a été lors du tournoi de l’Ufoa-B où il a été aussi sacré meilleur portier de la compétition.

Cheikh Guèye : «Dialy Ndiaye est dans la lignée d’un futur grand gardien»
L’ex-entraîneur de Gfc et de la Sonacos, Cheikh Guèye, trouve chez ce gardien de Cayor Foot qui est passé par Ngor, «les potentiels d’un futur grand». Et le jeune technicien de lister les grosses qualités de ce jeune espoir.
«Dialy Ndiaye est aussi fort sur les balles aériennes que sur les balles à terre et en plus il a une forte présence dans sa surface de réparation», constate Cheikh Guèye qui poursuit : «C’est un gardien qui dispose d’une très bonne lecture du jeu. C’est quelqu’un qui rassure sa ligne défensive avec laquelle il communique beaucoup. C’est pourquoi on ne le voit pas faire des télescopages avec ses défenseurs.»
Selon l’ancien coach de la Sonacos, «Dialy n’hésite pas à sortir le grand jeu pour sauver son équipe des situations les plus délicates comme ce fut le cas de son intervention de classe dans les ultimes secondes de la rencontre contre Ghana pour garder ses cages inviolées».
Quid de ses relances ? Là aussi rien à dire. Evoluant dans un club de National 1 à savoir Cayor Foot, le portier des U20 effectue de bonnes relances qui témoignent de son aptitude à répondre à la nouvelle tendance qui veut que les gardiens puissent se servir de leur pied ; devenant ainsi le premier relanceur. «S’il continue à évoluer au même niveau dans cette Can, il n’y a pas de raison de ne pas le voir rejoindre un club européen. C’est en effet un gardien qui pourrait avoir la chance de taper dans l’œil des clubs européens dans la mesure où la Can U20 est suivie par beaucoup d’agents-recruteurs. Les clubs européens sont maintenant plus portés vers le recrutement de jeunes joueurs âgés entre 18 et 24 ans», estime «Coach Guèye».
En conclusion, selon notre interlocuteur, «Dialy Ndiaye est dans la lignée d’un futur grand gardien».
Ayant eu à faire des tests en Belgique dans un passé récent, Dialy Ndiaye évolue sous les ordres du préparateur des gardiens des U20, Ababacar Fall alias Kana, qui pourrait l’aider à davantage à se perfectionner. Ce que l’on appelle un bon encadrement.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here