PARTAGER

Ancien sociétaire de la Linguère de Saint-Louis, Abdoukhadre Guèye dit Kader passe inaperçu. Pourtant le jeune natif de Guet-Ndar brille de mille feux dans le championnat mozambicain.

Après deux années seulement passées en terre mozambicaine, Abdoukhadre Guèye  brille dans ce pays où il est de devenu l’un des joueurs les plus influents de son club avec lequel il a remporté le championnat de première division.
A 23 ans, le jeune natif de Guet-Ndar est sans conteste l’une des étoiles montantes du football saint-louisien et sénégalais. Après un passage remarqué dans les Navétanes où il a fait ses premières armes à l’Asc «Téfess» de Guet-Ndar, ancienne équipe de l’ex-entraineur du Sénégal Amara Traoré, il a intégré le Saint-Louis Foot Center, l’un des premiers centres de formation de la zone nord.
Après deux saisons passées dans ce centre où il a joué dans le championnat amateur en 2015 et 2016, Kader, comme l’appellent affectueusement ses proches, a été repéré par les dirigeants de la Linguère, club fanion de la ville, qui l’on enrôlé en 2017. Dans ce club, il évolue comme milieu offensif, son poste de prédilection.
Très entreprenant et technique, il réalise une formidable saison et fait parler de lui à Saint-Louis et dans la plupart des médias. Il est reconnu comme l’un des meilleurs joueurs de la Linguère, ce qui lui a valu d’être mis sur le marché des transferts par les dirigeants du club des «Samba Linguère» qui l’ont envoyé suivre des tests au Mozambique dans le club de Chibuto.
Malgré les difficultés de la Linguère qui peinait à se maintenir en bonne place dans le classement de Ligue 1, Abdoukhadre Guèye est vendu au club mozambicain convaincu par le talent du jeune saint-louisien. Libéré par la Linguère, il signe à Chibuto et devient très vite titulaire à son poste. Pour sa première saison, il réussit à hisser son nouveau club à la 5e place du classement, une performance déjà très bonne pour un début.
La saison suivante, le jeune natif de Guet-Ndar gagne en galon et hérite ainsi du brassard de capitaine ; une preuve parfaite de sa fulgurante ascension. Cerise sur le gâteau, Kader remporte le championnat de première division du Mozambique avec à son actif 8 buts marqués. Une formidable performance pour un milieu de terrain.
Pièce maitresse dans le dispositif de son club, il est convoité par beaucoup de clubs portugais et européens mais se heurte au souhait de ses dirigeants de le garder encore quelque temps. Pas pressé du tout, Kader dit prendre son mal en patience.
En vacances en ce moment à Saint-Louis en attendant le début de la nouvelle saison au Mozambique prévu au mois de janvier, il nous a confié que son vœu est de signer dans un club européen pour faire davantage éclore son talent et ainsi se faire connaitre à travers un championnat plus attractif. Un rêve bien réalisable au vu de l’immense talent du jeune saint-louisien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here