PARTAGER

Et si le Sénégal tenait en Edouard Mendy le gardien tant rêvé ? En tout cas, à force de multiplier les exploits sur sa ligne de but, le portier de Reims pourrait vite changer de championnat.


Rien ne semble arrêter Edouard Mendy. Samedi dernier en championnat de Ligue 1, il a gardé son invincibilité devant son ancien club l’Olympique de Marseille défait 2-1. Passé par la réserve de l’Om il y a de cela deux saisons, Edouard Mendy signait ainsi sa deuxième confrontation avec Marseille depuis son départ du club phocéen.
Le 02 décembre dernier, le gardien de but sénégalais faisait son retour au stade du Vélodrome après son départ pour le Stade de Reims d’il y a deux saisons. Alors qu’il était sur une lancée de clean sheets, Mendy avait aidé les siens à décrocher le match nul au Vélodrome (0-0).
Ce samedi au Stade Auguste-Delaune II, Reims accueillait l’Olympique de Marseille pas très inspiré ces derniers temps, pour un match décisif en raison du nombre de points (31 chacun), pour le compte de la 23e journée de Ligue 1. Et Edouard Mendy toujours intraitable dans ses cages par ses arrêts-réflexes, a mené l’équipe Rémoise malgré le but concédé en fin de match, vers le succès (2-1) qui leur permet de dépasser leur adversaire du jour au classement.

Habib Bèye : «Edouard, le futur gardien des Lions à la Can»
Une deuxième sortie sans revers face à son ancien club. Mais aussi une bonne dynamique en tout cas pour le Lion que l’ancien international sénégalais et consultant à Canal+, Habib Bèye, pressent comme le futur gardien titulaire dans les cages du Sénégal pour la Can 2019. Pourtant Edouard Mendy, qui a joué son premier match avec les Lions en novembre dernier contre la Guinée Equatoriale (1-0), en éliminatoires de la Can, ne s’imaginait pas qu’il allait titiller ses aînés, à savoir le duo Alfred Gomis-Abdoulaye Diallo. Comme quoi le talent n’attend point le nombre d’années…

«Jouer la coupe d’Europe avant de partir à l’étranger»
Mais ce n’est pas seulement face à son ancien club que «Edou» multiplie les exploits. Lors des journées précédentes, il s’est souvent signalé. Ce qui l’a poussé à occuper en octobre dernier la première place du classement des gardiens des cinq meilleurs championnats en Europe après un 9ème clean-sheet (match sans encaisser de but).
Evidemment, avec de telles performances, la Ligue 1 risque de perdre le géant sénégalais de 26 ans, haut sur son 1,97m. Une transition vite trouvée pour parler de son avenir.
Arrivé en 2016 à Reims alors en Ligue 2 française après un an passé avec la réserve de l’Om, «Edou» qui a prolongé avec le club rémois, se verrait bien «rejoindre un club français qui joue la coupe d’Europe avant de partir à l’étranger», a-t-il confié au quotidien français Le Parisien.
Mais encore faudrait-il que les recruteurs des grosses écuries européennes lui laissent le temps. Car au foot, les choses vont très très vite…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here