PARTAGER

En quelques mois, Breanna Stewart a absolument tout raflé individuellement et collectivement sur son passage avec Seattle et «Team USA».

Imaginez que Kevin Durant réalise la saison suivante : MVP de la saison régulière, MVP des Finales Nba et champion avec les Golden State Warriors. Puis, dans la foulée, un titre de MVP du Mondial 2018 avec «Team USA» et une médaille d’or. Ce serait assez dingue, non ? Breanna Stewart vient pourtant de faire très exactement la même chose chez les filles.

Prochaine destination : le club russe du Dynamo Koursk
La star des Seattle Storms, tout juste 24 ans, a décroché hier le titre mondial avec Team USA et été élue meilleure joueuse de la compétition. Déjà parmi le «Cinq All-Stars» de cette Coupe du monde avec Diana Taurasi (Etats-Unis), Emma Meesseman (Belgique), Liz Cambage (Australie) et Astou Ndour (Espagne), Breanna Stewart (24 ans pour 1,94m) a tourné à 16,3 points (58,0% aux shoots), 6,3 rebonds et 2,5 passes en 27′ de moyenne au cours de ce tournoi. L’intérieure passée par UConn avait, au préalable, assommé la concurrence en Finales WNBA face aux Mystics de Elena Delle Donne. En saison régulière, Breanna Stewart avait déjà été phénoménale et logiquement MVP avec 21.8 points et 8.4 rebonds de moyenne et 41.5% à 3 points.
Le plus fou est que la suite des opérations peut rendre sa performance encore plus exceptionnelle. Celle qui a réalisé une saison légendaire va en effet rejoindre désormais le club du Dynamo Koursk, en Russie, pour logiquement faire fructifier financièrement cette dynamique. Pour la première fois, elle a décidé de rejoindre un club d’Euroleague après une expérience en Chine. La meilleure joueuse du monde sera au moins une fois sur le sol français, puisque les «Flammes Carolo» sont dans le groupe B avec Koursk !
Rappelons que les Américaines sont championnes pour la 10e fois de leur histoire et pour la troisième fois d’affilée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here