PARTAGER

L’attaquant du Jaraaf, Pape Youssou Paye, passeur décisif lors de la victoire de son équipe sur Koroki du Togo (1-0), en match comptant pour la manche aller des préliminaires de la Ligue des Champions, aurait pu connaître la même joie si ses coéquipiers s’étaient montrés plus adroits lors de la rencontre retour jouée ce mardi au stade municipal de Lomé.
L’attaquant excentré s’est montré à son aise au cours de ce match, notamment en première période où il a mis au supplice la défense togolaise et séduit le nombreux public pourtant à fond derrière son représentant. Le brassard autour du bras, il était dans tous les coups et avait pris ses responsabilités pour tirer le premier pour son équipe lors de la séance des penalties, quand il a fallu départager les deux équipes.

Daff : «Il ne cesse de monter en puissance»
«Oui, nous avons confiance en lui et c’est pourquoi nous n’avons pas hésité à lui confier le brassard», a dit de lui l’entraîneur du Jaraaf, Malick Daff. «C’est vrai, il a connu des périodes plus difficiles mais depuis la manche retour, la saison dernière, il ne cesse de monter en puissance», a relevé le technicien sénégalais, estimant que Pape Youssou Paye a eu du mal à passer le cap à un certain moment.
Le préparateur des gardiens de but, Khadim Faye, formé au Jaraaf avant de prendre la succession de Cheikh Seck comme gardien de but, donne son avis : «C’est toujours difficile, quand on a été formé dans un club, de franchir les paliers.» «Youssou a compris beaucoup de choses depuis la saison dernière quand il a commencé à gagner sa place de titulaire», a rappelé l’ancien portier international. «Je crois que le titre de champion l’a beaucoup aidé et surtout il a compris qu’il dispose d’un potentiel capable de lui permettre de côtoyer les plus grands», a-t-il par ailleurs ajouté.
Son entraîneur Malick Daff se dit heureux de constater que le brassard «ne l’a pas inhibé, au contraire il l’a poussé à se transcender et à porter ses coéquipiers». «Avec sa vitesse, sa puissance athlétique et sa technique, il doit pouvoir porter son équipe et nous l’avons formalisé en lui confiant le brassard», a insisté Daff, soulignant que le jeune footballeur a compris que le Jaraaf attend beaucoup de lui.
Selon l’entraîneur du Jaraaf de Dakar, Pape Youssou Paye a compris, à son âge, qu’il est «en train de perdre du temps en refusant de prendre son destin en mains», en particulier après avoir joué pendant plusieurs saisons en Belgique. «Avec lui, le Jaraaf dispose d’une valeur ajoutée sûre et quand il est bon, nous pouvons créer des difficultés à toutes les équipes», a poursuivi le technicien, selon qui c’est à Pape Youssou Paye de «conforter tous ceux qui croient en lui».
«Le chemin vers un championnat professionnel passe par cela aussi», a insisté l’ancien meneur de jeu, disant attendre de son capitaine qu’il montre ses capacités en Ligue 1 et en Ligue africaine des Champions, considérée comme une belle vitrine.
La prochaine double confrontation contre le Wac de Casablanca au prochain tour, sera un bon test pour l’attaquant excentré appelé à plusieurs reprises en sélection junior, ont ajouté les deux techniciens.
Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here