PARTAGER

Crédité d’une prestation XXL et d’une passe décisive ce dimanche contre Sivasspor (2-1), Pape Alioune Ndiaye trône désormais avec Trabzonspor en tête de la Süper Lig. Le milieu de terrain des Lions, de retour dans un championnat qu’il connait bien, respire la forme après avoir «galéré» en D2 anglaise.

L’après-Can n’a pas du tout été un fleuve tranquille pour Pape Alioune Ndiaye (Pan). De retour d’Egypte en 2019 avec son statut de vice-champion d’Afrique, le joueur formé à Diambars espérait voir les propositions s’empiler sur la table de son agent afin de quitter Stoke City et cette D2 anglaise (Championship) qui manque terriblement de visibilité pour quelqu’un qui aspire retrouver l’élite du foot européen. Malheureusement à défaut de propositions concrètes, Pape Alioune Ndiaye ou Badou pour les proches, s’est résigné à rester.
Finalement c’est pendant le mercato d’hiver que l’ancien de Galatasaray a retrouvé le championnat turc mais sous forme de prêt et sous les couleurs de Trapzonspor. Un prêt de 6 mois avec option d’achat qui a été conclu début janvier pour celui qui est toujours sous contrat avec Stoke jusqu’en 2022.
A son arrivée, Trabzonspor occupait la 3e place de la Süper Lig. Depuis, la nouvelle équipe de Badou est montée en puissance. Une belle forme confirmée ce dimanche avec cette victoire importante sur Sivasspor (2-1) qui jusqu’ici menait le bal en tête du classement. Un succès qui porte l’empreinte du milieu sénégalais de 29 ans qui aura été omniprésent dans l’entre­jeu durant toute la partie par son agressivité, sa capacité d’anticipation et une grosse envie de remporter ce match hyper important.
Tant au niveau de la récupération que de l’animation offensive, «Pan» aura donc brillé. Et pour le confirmer cette prestation XXL, il a été à l’origine du premier but de son équipe en délivrant un centre parfait pour leur avant-centre, Sorloth, qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score. On jouait seulement la 4e minute.
Trabzonspor va doubler la mise sur un but contre son camp de Osmanpasa (2-0, 43e). La réduction du score par l’attaquant malien, Mustapha Yatabaré, l’ancien Guingampais, fut trop tardive (2-1, 90e+3). Permettant ainsi à Badou et Cie de trôner seuls en tête du classement au nez et à la barbe de grosses écuries de la Süper Lig, comme Istanbul Basaksehir de Demba Ba ou Alanyaspor de Papiss Demba Cissé, entre autres.
Evidemment, une telle prestation a un mois et quelques jours du match contre la Guinée-Bissau, ne passe pas inaperçue du côté du staff technique national. Surtout pour un Badou qui ne veut pas rater sa cible en faisant à nouveau «Pan» lors cette double confrontation, comptant pour les éliminatoires de la Can 2021.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here