PARTAGER

Auteur d’une bonne prestation lors du dernier succès du Fc Metz contre son ancien club Valenciennes, Opa Nguette revient de plus en plus en forme en Ligue 2 française. Un constat que partage Philippe Gaillot, directeur général adjoint de l’entité messine, qui se souvient de son arrivée en pays Lorrain.

Contre son club formateur Valenciennes, Opa avait même provoqué le penalty finalement transformé par Habib Diallo qui marquait ainsi son 15e but de la saison en 20 matchs de Ligue 2. Après de longues blessures, le Lion retrouve sa forme et sort souvent parmi les hommes du match.
Elu dans le onze-type de la 18e journée de Ligue 2, Opa qui peinait à enchaîner revient de plus en plus en force. Pour Philipe Gaillot, «sa progression n’a jamais été linéaire. D’abord, parce que s’il faisait souvent la différence. Il n’était, en revanche, pas toujours très juste dans le dernier geste. Ensuite, Opa est un garçon très bien élevé, gentil, adorable, mais sans doute était-il justement un peu trop timide, pas assez égoïste pour s’affirmer un peu plus. Enfin, il a souvent été blessé, ce qui a aussi forcément ralenti sa progression», explique le directeur général adjoint du Fc Metz dans les colonnes de MaLigue2.
«Lors de son arrivée, on savait qu’il allait falloir au moins six mois pour le remettre en état, régler ses problèmes de genou et musculaires. Une fois qu’il a retrouvé ses moyens, Opa a été plus performant, mais sa deuxième saison a été gâchée par des blessures et le courant n’est pas passé avec Frédéric Hantz», a laissé entendre Gaillot.
Cette saison, Opa a disputé 16 rencontres, soit 1 118 minutes dans ses jambes avec 4 buts marqués et une passe décisive délivrée. Suffisant pour être parmi les joueurs les plus importants de cette première partie de la saison, où le Fc Metz a fini champion d’automne de la Ligue 2 avec 41 points après 18 journées de championnat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here