PARTAGER

Eric Maxim Choupo-Moting est l’homme qui a qualifié le Psg pour sa première demi-finale de Ligue des Cham­pions depuis 1995, en inscrivant mercredi soir le but de la victoire contre l’Atalanta Bergame (2-1).

De zéro à héros. N’ayons pas peur des mots. L’attaquant camerounais, raillé, critiqué, moqué par les fans et les médias depuis son arrivée (gratuite) en provenance de Stoke City, a retourné l’opinion en l’espace d’une soirée ou plutôt de 14 minutes.
Entré en jeu à la 79e, à la place d’un Mauro Icardi transparent, Eric Maxim Choupo-Moting a sorti le costume de «supersub» pour sauver son club. Incroyable pour la plupart des supporters, mais vrai.

Eligible en Ligue des Champions après le départ de Cavani
Et pourtant, le natif de Hambourg (Allemagne) aurait pu ne jamais être présent à Lisbonne pour ce «Final 8», lui qui n’était même pas sur la liste des joueurs du Psg éligibles pour disputer la Ligue des Champions en janvier dernier. Mais avec le départ de Edinson Cavani, une place s’était libérée et le capitaine des Lions Indomptables a su en profiter.
Et contre l’Atalanta Bergame, qui menait 1-0, «Choupo» a d’abord été décisif sur l’égalisation parisienne puisqu’il a trouvé Neymar, qui a servi victorieusement Marquinhos (90e), avant d’offrir la qualification pour le premier dernier carré de l’ère qatarie trois minutes plus tard sur un centre de Kylian Mbappé. De quoi être propulsé héros des 50 ans du Psg (sera-t-il sur l’affiche des 100 ans ?) et en tout cas homme du match par… Neymar. Le Brésilien, élu joueur de la partie, a en effet offert symboliquement son trophée à son coéquipier.

«Tout donner au prochain match et continuer à y croire»
«On passe de bons moments ensemble sur le terrain et en dehors. On a déjà gagné quatre titres cette saison mais le plus important, c’est celui-ci. On croit vraiment en nous et on l’a fait aujourd’hui, a confié le Camerounais, qui a inscrit son 9e but avec Paris. Tout le monde sait qu’on a des individualités de grande qualité mais on a voulu le montrer aussi en tant qu’équipe. On n’a jamais gagné la Ligue des Champions et avec une telle équipe, on doit avoir ce genre d’ambition. C’est un si grand club, on va tout donner au prochain match et continuer à y croire.»
Agé de 31 ans, Choupo-Moting, qui restait l’homme qui a stoppé un but tout fait de Christopher Nkunku sur la ligne en avril 2019, peut désormais enfin savourer.

«Homme du match» : L’hommage de Diomansy à Choupo-Moting
Depuis ce mercredi nuit, Choupo-Moting est célébré. Et beaucoup pour son état d’esprit irréprochable malgré les railleries des medias et fans. Diomansy Kamara, ancien international sénégalais, lui rend hommage. «Au-delà de la qualification, la leçon à retenir c’est qu’il ne faut jamais baisser les bras. Mis plus bas que Terre, raillé avec méchanceté sur les réseaux sociaux par le passé, tu as continué ton chemin», lit-on dans un post de Kamara sur Facebook.
«Là où on attendait les Brésiliens, Argentins, Italiens, Français, c’est le ‘petit Africain’ qui envoie Paris en demi-finale de la Ligue des Champions ! Elle n’est pas belle la vie ?», ajoute l’ancien de Fulham.

Cnews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here