PARTAGER

Mis en veilleuse depuis quelques mois au grand bonheur des commerçants du marché central qui y voient une manière de privatiser leur lieu d’activité, le projet Carré d’or refait surface. Les partenaires chinois de la société Immosen, promotrice du projet, étaient dans la vieille cité vendredi pour une séance de travail ponctuée par une visite du marché  avec les autorités de la ville. «Aujourd’hui, nous sommes venus à Rufisque avec nos partenaires de Chine qui sont là depuis trois jours  pour démontrer que nous sommes prêts. Nous avons réalisé les études les plus importantes qui permettent de lancer le projet. Nous avons négocié sur la dernière chaîne avec les banques locales pour mettre en place les moyens financiers nécessaires à la réalisation des projets. Nos partenaires qui sont les collectivités locales sont prêts, de même que nos partenaires chinois», a affirmé Saliou Dramé, directeur général de la société Immosen, samedi au terme de la visite technique au marché.
Pour Boubacar Albé Ndoye, maire de Rufisque-Est, il est important  de bien étudier les voies et moyens pour mener avec assurance le projet. «C’est un projet structurant qui s’inscrit en droite ligne avec le Pse et avec ce que nous voulons faire pour Rufisque. 42 milliards, ce n’est pas une petite somme. Pour un projet aussi important, il fallait être prudent. C‘est ce qui explique tout ce temps qui s’est écoulé depuis qu’on a commencé à en parler», a-t-il laissé entendre. Il a fait savoir qu’après toutes ces étapes, la mairie ville et la mairie Est, les deux collectivités locales impliquées dans le projet, sont prêtes. Pour autant, des réglages sont à faire avant l’entame des travaux. «Il y a encore des activités économiques sur le site. Nous sommes en train de voir comment aménager des sites qui vont recevoir de manière temporaire ces commerçants pour pouvoir démarrer», a-t-il assuré.
Le Carré d’or est un projet qui s’articule autour de trois tours (R+20) de 255 appartements, un centre commercial de 10 mille 150 places, quatre lots de résidence de 44 appartements à construire au cœur du marché central. Le coût du projet est de 42 milliards francs Cfa.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here