PARTAGER

Une nouvelle convention de financement relative au Projet d’appui à la résilience des ménages et groupes vulnérables contre le Covid-19 (Parem). Amadou Hott, ministre de l’Economie, du plan et de la coopération et l’aAm­bassadeur d’Italie au Sénégal, Giovanni Umberto De Vito, ont procédé, mardi, à la signature d’une convention de financement, sous forme de don.
Le ministère de l’Economie, du plan et de la coopération précise que «le financement concerné porte sur une enveloppe financière globale 1 million 500 mille euros, soit environ 984 millions de francs Cfa».
Le Parem, rappelle-t-on, «est destiné à soutenir le Plan de relance économique et sociale à travers le renforcement de la résilience des familles pauvres et des groupes vulnérables.
Son objectif global est de contribuer à la mise en œuvre et au suivi du Plan national de riposte du Sénégal contre le Covid-19, à travers le renforcement de la résilience des familles pauvres et des groupes vulnérables (femmes, handicapés et enfants de la rue)».
Le projet «a comme cibles principales les ménages pauvres et groupes vulnérables (personnes en situation de handicap, ménages du Programme national de bourse de sécurité familiale, personnes impactées par le Covid-19, notamment les jeunes et les femmes entrepreneurs du secteur informel, soit environ 25 mille ménages inscrits dans le Rnu et Tpe du secteur informel (femmes et jeunes) et répartis dans les zones d’intervention.
D’une durée d’une année, le Parem aura comme zones d’intervention les régions suivantes : Dakar, Thiès, Louga, Saint-Louis, Ziguinchor et Kolda».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here