PARTAGER

Dans le cadre du projet de diversification en cours des produits de l’entreprise culturelle, les Manufactures sénégalaises des arts décoratifs (Msad) de Thiès, son directeur général entend nouer de nouveaux partenariats dans le domaine du renforcement des capacités des apprenants pour poursuivre le projet de formation et insertion. Il l’a fait savoir, la semaine dernière, au terme de la visite de son Excellence Shigeru Omori, ambassadeur du Japon au Sénégal, dans l’établissement culturel. Aloyse Ndam Diouf, explique : «Nous sommes en train de former 15 jeunes, en partenariat avec la Fondation Sonatel. Des jeunes qui vont bientôt intégrer les ateliers. Et à l’issue de leur intégration, nous voulons qu’ils soient dans une optique de renforcement de capacités à travers un programme de perfectionnement. Lequel programme va être étalé sur deux ans.» Dès lors, poursuit le Dg des Msad, «nous aurons encore besoin d’appui de partenaires pour continuer ce travail que nous sommes en train de réaliser». Ainsi et de demander à la Coopération japonaise de soutenir le projet de formation et insertion des jeunes en cours aux Msad. En réponse, l’ambassadeur du Japon au Sénégal, Shigeru Omori, dit ne peut avoir d’idées concrètes quant à un éventuel partenariat entre son ambassade et la Direction des manufactures, mais la demande sera étudiée. Au-delà, son Excellence a tenu à renouveler toute la reconnaissance du Peuple japonais aux Msad. Surtout que, fera-t-il savoir, «j’ai toujours rêvé depuis mon arrivée au Sénégal, de visiter les Manufactures, mais également de magnifier la reconnaissance de l’Empereur Hiro Hito qui, alors qu’il était Prince héritier, a eu à visiter, il y a 30 ans, ce centre en compagnie de l’ex-Président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor. Et en venant au Sénégal, j’ai été reçu par l’Empereur et l’impératrice et ils m’ont conseillé de venir visiter ce centre pour devoir de mémoire». S’exprimant en marge d’une visite guidée par le Dg et le Pca des Msad, l’ambassadeur du Japon au Sénégal s’est dit surtout émerveillé par les œuvres tissées dans les différents ateliers de l’entreprise culturelle. Des propos qui réjouissent le Dg des Msad Aloyse, Ndam Diouf, qui souligne que cela montre ce que l’entreprise culturelle a eu à réaliser dans le cadre de la diplomatie. Car, dira-t-il, «lors de la visite du Prince Hiro Hito devenu Empereur aujourd’hui, le Président Senghor a eu à lui offrir une tapisserie. Laquelle tapisserie décore actuellement les murs du Palais de l’Em­pereur du Japon symbolisant ainsi la bonne cote de popularité de notre établissement au-delà de nos frontières. Et je crois que c’est important pour le Sénégal. Nous sommes fiers aux Msad d’être présents partout à travers le monde».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here