PARTAGER

L’adjoint au gouverneur de Dakar, Babacar Ndiaye a présidé hier, un Comité régional de développement (Crd) sur le projet d’exploitation de gaz offshore porté par Kosmos Energy à la Chambre de commerce de Dakar. Cette rencontre entre dans le cadre  des recommandations du Code de l’environnement qui préconise une procédure d’impact environnemental et social sur tout projet de grande envergure. Le cadre permet au promoteur d’échanger avec les communautés et les experts pour recueillir les inquiétudes, attentes, suggestions ou recommandations, afin de les prendre en compte dans la mise en œuvre du projet. L’adjoint au gouverneur de Dakar s’est ainsi, félicité de la démarche de Kosmos et de la diversité des participants. «Nous espérons que les contributions des uns et des autres permettront d’avoir une moisson  d’informations et de recommandations pour améliorer ce qui est en train d’être fait», a dit Babacar  Ndiaye.
Ce Crd de Dakar boucle le processus de consultations publi­ques entamé le 7 juin à Saint-Louis, ensuite Louga et Thiès pour rencontrer l’ensemble des acteurs, des services techniques, la Société civile et les communautés dans le cadre global de l’étude environnementale et sociale. Cet exercice de Kosmos Energy lui permet de se conformer aux normes nationales et internationales. «Nous donnons la parole aux différents acteurs après leurs avoir permis d’avoir une meilleure connaissance du projet, pour leur permettre de poser des questions, évoquer leurs inquiétudes pour que l’analyse que nous allons faire ne soit pas celle des experts ou du promoteur», a fait savoir Mamadou Mar Faye.  «De Saint-Louis à Dakar, tout le monde reconnaît que le projet est une opportunité, mais ils ont des attentes auxquelles  nous allons apporter des réponses», a dit le responsable des affaires extérieures de la Rse à Kosmos.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here