PARTAGER

Le ministre de la Culture et de la communication, Abdoulaye Diop, a présidé hier au sein de son ministère la cérémonie de signature du contrat avec l’architecte Ottavio Di Blasi, lauréat du concours d’architecture pour l’édification du Mémorial de Gorée.

Presque 22 ans après son lancement, le concours architectural du Mémorial de Gorée se concrétise. En effet, le contrat liant le Sénégal et l’architecte italien Ottavio Di Blasi, a été scellé hier. «Le projet Mémorial de Gorée sera, par ses missions et ses objectifs, un projet de souvenir et de recueillement, un centre de communication, d’activités artistiques et esthétiques, d’éveil scientifique et technologique. Il sera un lieu de socialisation avec un sentiment d’appartenance à une communauté noire, forte, soudée, solidaire et ouverte sur le monde», a dit Abdoulaye Diop, ministre de la Culture et de la communication, qui a présidé la cérémonie de signature du contrat au sein de son ministère.
Estimant les effets  économiques de la réalisation de ce monument vis-à-vis du secteur du tourisme, l’architecte Ottavio Di Blasi considère que ce projet qui «ne coûte rien aux Sénégalais» permettra de générer de la richesse à travers le flux de visiteurs qui vont arriver au Sénégal. Parce que, dit-il, «il y a un phénomène de retour des Noirs des autres parties du monde qui ont envie de retrouver leurs racines, mais ne savent pas où aller». Et, continue-t-il, «il faut leur donner une bonne raison de venir au Sénégal». Mamadou Berthé, architecte et conseil du Mémorial de Gorée, est celui qui a écrit ce projet. Pour lui, cet édifice ne sera pas seulement un monument commémoratif, mais un puissant instrument de promotion et de renaissance culturelle en Afrique. «Ce mémorial est un projet qui permet de mettre les choses à plat, dépasser l’histoire et franchir de nouveaux jalons vers un avenir commun, plus prometteur pour une Afrique libérée qui entre dans une nouvelle ère de justice et de développement», dit-il.

1 COMMENTAIRE

  1. il convient de saluer la sagacité du poète amadou lamine qui n’a pas ménagé ses efforts pour la concrétisation de ce projet grandiose dont son mentor, le Président Senghor fut le concepteur ! bien vite ce mémorial à l’autre bout de dakar, lequel le miroir du monument de la renaissance africaine des almadies ! j’espère que nous n’entendrons encore 25 ans pour voir le mémorial de gorée sortir de terre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here