PARTAGER

Pour bénéficier du projet Match, seuls deux pays ont été choisis par l’Ue en Afrique. Il s’agit du Sénégal et du Nigeria. Selon les partenaires, le choix du pays de la Téranga a été fait «Grâce à sa stabilité politique et économique». Il fait partie, dit-on, «des dix pays de démocratie les plus stables en Afrique». Il a été choisi aussi à cause de sa compétence linguistique di­ver­sifiée. «Nous avons des jeunes bilingues et même trilingues. Ils parlent aussi bien le français que l’anglais, ce qui est un véritable atout sur ce projet»,  a dit la présentatrice qui n’a pas omis de préciser que le Sénégal a été aussi choisi grâce à sa population très jeune dont la moyenne d’âge est de 19 ans. Il s’y ajoute son système éducatif de qualité, surtout dans le do­maine du digital, et la présence des partenaires de qualité.
Ce  projet, qui va recruter 210 jeunes sénégalais et nigérians, va fonctionner comme suit : «Les entreprises de l’Italie, de la Belgique, du Luxembourg  et des Pays-Bas vont fournir des postes vacants à l’Oim. Les candidats seront présélectionnés par les agences nationales pour l’emploi. Mais la décision finale revient à l’entreprise.» «Les demandes seront envoyées aux entreprises en tenant compte de l’aspect genre. Les candidats bénéficieront d’une formation avant leur départ. Mais en cette période de pandémie du Covid-19, il sera mis en place une phase d’incubation.  Ainsi, les candidats pourront travailler dans leur pays avant d’aller vers les pays d’accueil. Il n’y a pas de frais pour participer au programme», précise-t-on.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here