PARTAGER

A moins d’un mois de l’élection du président de la Commission de l’Union africaine, le Sénégal déploie sa machine diplomatique et multiplie les tractations auprès de certains Etats pour obtenir leur soutien. Bien sûr, le pari est loin d’être gagné. Dans le cadre de la promotion de la candidature du professeur Ab­doulaye Bathily, Mamadou Talla, ministre de la Formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’artisanat, s’est rendu hier dans un pays probable, à savoir l’Erythrée où il a rencontré Isaias Afwerki à qui il a remis une lettre personnelle du chef de l’Etat, informe le ministre des Affaires étrangères. Bref, chaque voix compte.
Dans la même veine, Abdoul Aziz Tall, ministre en charge du Plan Sénégal émergent (Pse), a été reçu en audience hier par Robert Mugabé, président de la République du Zimbabwe.  En janvier, on fera les comptes….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here