PARTAGER
Alioune Sarr, ministre du Tourisme et des transports aériens.

Alioune Sarr veut un bureau d’accueil touristique au Lac Rose dans les meilleurs délais. Il l’a fait savoir mardi en marge d’un Comité local de développement (Cld) portant sur l’aménagement touristique autour du lac. «Nous sommes dans l’urgence de la mise en place d’un bureau touristique ici au Lac Rose pour que le site, au-delà d’être touristique, soit aussi un lieu de citoyenneté environnementale», a dit le ministre du Tourisme et des transports aériens. Il n’a pas pour autant donner plus de précisions sur les délais et le mode de réalisation. Tout au plus s’est-il fondé sur l’importance du site dans le tourisme sénégalais. «Le Lac Rose reste parmi les destinations les plus populaires du Sénégal pour les touristes à la recherche du naturel dans notre pays. Il constitue un des produits phare du tourisme sénégalais par teinte originale et changeante de son eau et bien d’autres attraits», a-t-il noté à ce propos.
Aux nombres des facteurs bloquants de l’essor du tourisme dans la zone, le ministre a déploré le manque de formation des guides touristiques. Selon lui, un seul des guides touristiques dans la zone qui compte 16 réceptifs hôteliers est aux normes de la charte du guide, organisée par décret et exigeant un diplôme de Bac +2 pour l’exercice de la profession. Pour pallier cet impair, Alioune Sarr envisage d’offrir une formation en guide touristique à des jeunes diplômés vivant dans la zone. L’aspect sécuritaire et environnemental a aussi été au cœur des préoccupations et là le ministre a exhorté les populations à une participation effective. «J’invite la municipalité à initier des semaines de reboisement avec l’implication de toute la communauté (…). J’invite les populations à assurer elle-même la sécurité de la zone, en étant les premiers gendarmes avant la police», va-t-il insister avec l’idée que c’est la meilleure manière d’éradiquer les agressions sur l’environnement ainsi que la criminalité et la délinquance.
Le directeur général de la Sapco qui a participé à la rencontre a informé, pour sa part, du début imminent d’un programme portant sur l’électrification. «Il s’agit de l’électrification de cette allée autour de 40 lampadaires, mais également le programme d’électrification solaire autour de tout le lac», a annoncé Me Aliou Sow, rappelant qu’une convention a été signée avec la mairie pour «renforcer l’offre touristique autour le lac». Le Cld portait sur l’aménagement touristique autour du Lac Rose et a vu la participation de divers acteurs du secteur.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here