PARTAGER

Pour sa première sortie officielle, Mame Thierno Dieng, nouveau ministre de l’Environnement et du développement durable, a choisi la Forêt classée de Mbao. Enchanté par les présentations des colonels des Eaux et forêts Moussa Fall et Badji, le successeur de Bibi Baldé a salué le travail remarquable du Service des eaux et forêts chargé de la gestion du périmètre forestier. «Ma première impression, c’est que je suis très satisfait de ce que j’ai vu, en termes de superficie et de potentiel forestier et de tentatives de préservation de l’intégrité de cette richesse», a-t-il laissé entendre après avoir successivement visité la pépinière, le parc équestre et la surface de l’amitié sénégalo-turque tous implantés au cœur de la forêt classée. Plaçant sa sortie sous «une valeur symbolique et pédagogique», le nouveau ministre a manifesté sa volonté d’appuyer les acteurs du milieu qui, avec le peu de moyens dont ils disposent, arrivent à «faire des miracles». «Ces gens, si on leur donne les moyens en termes de ressources humaines et financières, ils vont contribuer à l’essor de ce pays parce que, la notion d’économie verte, n’est pas un vain mot», a-t-il déclaré avec optimisme. Comme il l‘a fait pour cette sortie à la Forêt classée de Mbao, qui a pris fin à l’étape de Kamb, M. Dieng compte continuer sur cette lancée pour mieux s’imprégner du terrain et, à chaque fois que d’occasion, le principe sera le même. «J’ai l’intention de faire l’état des lieux intégral de mon domaine de compétence. A chaque fois que je serai sur les lieux, ce ne sera pas pour voir ce qui marche mais plutôt ce qui ne marche pas pour pouvoir y remédier (…) Nous avons conscience de nos responsabilités et nous ferons tout pour les assumer», a-t-il éclairé. La Forêt classée de Mbao est le seul poumon vert de la région de Dakar. Ce lieu est, pour le colonel Moussa Fall, le premier pourvoyeur d’emplois du département de Pikine avec plus de 700 emplois. Les villages riverains y font le maraîchage et plusieurs autres activités génératrices de revenus. Loin de s’en arrêter là, Cl Fall, en charge de la forêt classée, a révélé la gestation d’un parc animalier avec des espèces déjà définies pour encore plus d’attractivité au périmètre qui, mieux doté en budget, peut valoir de grandes satisfactions pour le pays.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here