PARTAGER

L’Ong Plan international, en partenariat avec l’Inspection d’Académie, l’Ong Ladies’ Turn et la Boutique de droit de Thiès, vient de lancer à Thiès un projet pour la promotion du leadership des filles par le football.

L’épanouissement et le leadership des jeunes filles à travers la pratique du football : c’est le nouveau plan de l’Ong Plan international. D’une enveloppe de 106,2 millions de F Cfa, le projet concerne l’ensemble des établissements du moyen-secondaire des communes de Notto, Tassette, Ngoundiane et Ndiéyène Sirakh. Lesquelles communes du département de Thiès ont été choisies pour l’exécution de ce projet, qui va durer 20 mois. Selon Sokhna Ami Lô Guissé, chargée de sa mise en œuvre, qui s’exprimait lors de son lancement à la Gouvernance de Thiès, le projet vise à faire progresser l’égalité de genre au Sénégal, en permettant aux jeunes filles de la région de Thiès de combattre les inégalités de genre et de se positionner comme leaders au sein de leur communauté pour influencer les normes de genre et comportements préjudiciables à leur égard. L’objectif d’ici juin 2020 est de «créer un environnement propice pour accompagner les filles et les garçons dans leur voyage vers l’égalité de genre», dit Mme Guissé qui informe que l’innovation de ce projet «est la pratique du football par les jeunes filles». Elle explique : «Le football, en tant qu’une des disciplines sportives les mieux cotées, est un cadre fédérateur, pouvant permettre d’échanger sur les meilleures pratiques et de renforcer l’estime de soi chez les filles.» L’idée du projet, qui concerne 570 filles et 230 garçons et s’adresse de manière globale à 6 000 personnes issues de 1 200 ménages des quatre communes concernées, selon l’Ins­pecteur d’académie de Thiès, Pape Baba Diassé, «est en phase avec l’orientation du gouvernement du Sénégal, mise en œuvre par le ministère de l’Education nationale, pour promouvoir l’éducation des filles à travers diverses initiatives». Ainsi et de s’engager pour la mise en œuvre de ce projet à l’Académie de Thiès, dont 40 filles et 20 garçons seront érigés en modèles, dans une vingtaine d’établissements, pour influencer leurs camarades. «Un projet innovant», de l’avis de Oussey­nou Diop, responsable de l’Ong de la région de Thiès, qui dit : «Nous allons passer par l’accompagnement, la formation et la réalisation d’activités liées surtout à la sensibilisation, au plaidoyer et à des mobilisations sociales et une stratégie de communication active envers les acteurs communautaires pour changer le comportement des personnes qui ne prennent pas en compte la valeur femme et qui ferons respecter les droits humains par rapport à ce problème qui est la violence basée sur le genre.»
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here