PARTAGER

Trouver des réponses aux problématiques des Pme futures championnes : telle est le défi que s’est fixée l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (Adepme) à travers la 2e édition du Forum de la Pme prévue les 10 et 11 janvier prochain.

Idrissa Diabira, directeur général de l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (Adepme), et ses collaborateurs sont à pied d’œuvre pour l’organisation de la deuxième édition du Forum de la Pme. Prévu les 10 et 11 janvier prochain, ce rendez-vous annuel se veut, d’après le Dg de l’Adepme, un cadre de réflexions sur les différentes problématiques auxquelles les futurs champions sont confrontés. Il explique que «le Forum de la Pme constitue un cadre d’échanges qui permet de discuter des problématiques majeures des Pme, futures championnes. L’édition de cette année a ainsi pour vocation d’apporter des éléments de réponse à ce grand défi de les identifier ainsi que leurs besoins en termes de financement, entre autres, afin de les amener à être plus compétitives, plus créatrices de richesses».
Papa Mademba Ndao, directeur des Pme, précise que la Pme sénégalaise se trouve dans «un écosystème de plus en plus complexe, avec des marchés de plus en plus globaux et une perspective d’aller vers une Zone de libre-échange économique continentale qui va interpeller davantage les structures d’accompagnement sur leur capacité à renforcer la compétitivité des Pme qui représentent l’essentiel du tissu industriel sénégalais». Donc, estime-t-il, «l’opportunité de forum n’est plus à démontrer». «Ce sera des moments forts. Nous aurons à donner dans le cadre de ce segment notre contribution. On va vers une deuxième phase du Plan Sénégal émergent (Pse) qui interpelle davantage le secteur privé dans sa contribution à créer des emplois, de la richesse. A partir de ce moment, les structures d’accompagnement seront au cœur du dispositif de cette deuxième phase du Pse», assure M. Ndao.
Cette rencontre à laquelle prendront part environ 5 000 dirigeants de Pme et porteurs de projets sera ainsi ponctuée de plusieurs panels portant sur des sujets liés à «la modernisation de la distribution, du contenu local dans le secteur du pétrole, du gaz et des mines». Un accent particulier, selon le Dg de l’Adepme, sera également mis sur «la promotion des services non financiers et financiers à travers des rencontres B to B». Une table ronde est par ailleurs inscrite au menu afin d’identifier des pistes permettant de mobiliser les ressources financières privées.
Il est prévu en marge de ce forum un salon de la finance africaine qui vise à montrer les différentes solutions en matière de financement existant sur le continent et au Sénégal en particulier. Quid du bilan de la 1ère édition ? Idrissa Diabira souligne qu’elle visait à lancer le réseau Sénégal Pme qui a pour objectif de rendre plus visible le dispositif d’accompagnement. Selon lui, «ce travail a été fait. En outre, cette édition a permis d’élaborer les contours d’un programme dénommé impact Pme qui permet à la Pme de jouer un rôle plus important dans l’économie, car la contribution des Pme au Pib a été jugé peu importante et n’était pas calculée. Aujourd’hui, les pourcentages de cette contribution des Pme au Pib sont disponibles. Et pendant cette 2e édition, dans une séquence dédiée à l’Ansd, on pourra présenter le poids réel des Pme au Pib». Le Dg ajoute que les 150 lauréats du concours national de business plan ont été primés à l’occasion de cette 1ère édition qui a enregistré la participation de 3 000 capitaines de Pme.
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here