PARTAGER

Après Ndiaye-Ndiaye, Mbou­bane et Darel, c’est autour de Peulgha et Logandème d’être touchés par l’épidémie de dengue qui sévit actuellement dans la capitale du Sine. En effet, vingt-quatre heures seulement après la confirmation d’un 5e et d’un 6e cas, deux autres ont été enregistrés hier dans ces deux quartiers et concernent des jeunes de 25 ans. Ce qui alourdit le bilan qui est maintenant de 8 cas confirmés par l’équipe mobile du laboratoire de l’institut Pasteur.
Pour le médecin-chef de région, la découverte de ces nouveaux cas entre dans le cadre normal de l’évolution d’une épidémie de dengue. «Après le dépistage renforcé des cas, on atteint le pic qui, à partir de cette semaine, doit normalement connaître une tendance baissière du nombre de cas confirmés», tente de rassurer Dr Mamadou Sarr. Malgré tout, force est de constater que cette maladie a fini d’installer une certaine peur chez bon nombre de Fatickois.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here