PARTAGER

Le nombre de personnes positives, qui était monté en flèche les dernières semaines, semble se stabiliser. Presque 6 mois après l’apparition du premier cas, les districts de Dakar Ouest, Centre, Sud et Nord restent toujours les foyers chauds, suivis évidemment de Guédiawaye, Touba et Thiès.

Avec un nombre restreint de tests réalisés (812) hier, seules 64 personnes ont été contrôlées positives. Selon le directeur de la Prévention au ministère de la Santé et de l’action sociale, ces nouvelles infections sont réparties comme suit : 36 cas contacts et 28 issus de la transmission communautaire. Ils sont répertoriés dans les régions de Dakar, Saint-Louis, Kaolack, Ziguin­chor, Kolda, Fatick et Thiès.
Le coronavirus poursuit sa progression à bas bruit au Sénégal, mais il persiste surtout à Dakar, Thiès et Diourbel qui concentrent plus de la moitié des cas de contamination. Dans la capitale, le district Dakar Ouest fait toujours peur avec 1 920 cas contrôlés positifs depuis le recensement du premier malade le 2 mars dernier.
Dans les districts de Dakar Centre (1 864), Dakar Sud (1 705), Dakar Nord (1 346), Guédiawaye (598), Thiès (534) et Touba (591), les patients se comptent par milliers et montrent la gravité de la situation à l’image des cas de décès. Selon El Hadj Mamadou Ndiaye, 3 décès supplémentaires liés au Covid-19 ont été enregistrés ce dimanche et 45 cas graves sont pris en charge dans les services de réanimation des différents centres de traitement. Alors que 140 patients ont été déclarés guéris.
Même s’il faut admettre que la persistance des cas dans les régions de Dakar, Thiès, Diour­bel et Ziguinchor où se concentre l’essentiel des malades est un indicateur de la gravité de la situation, il faut néanmoins reconnaître que le taux de guérison reste assez élevé, confirmant les espoirs entrevus depuis l’apparition de la pandémie avec l’utilisation de l’hydroxychloroquine. Malgré les mises en garde de certains spécialistes de la santé publique et de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), les autorités médicales continuent de suivre ce protocole sanitaire qui donne des résultats.
Il y a 13 mille 013 infections depuis l’apparition de la maladie dans le pays dont 8 595 guérisons, 272 décès et 4 145 encore prises en charge par les soignants. Le directeur de la Prévention au Msas exhorte de nouveau les populations à respecter les gestes barrières. Il a insisté sur le lavage des mains, le port correct du masque et la distanciation sociale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here