PARTAGER

La 129ème édition du Pèlerinage marial de Popenguine est prévue le 4 juin prochain. A un mois de l’événement, un comité régional de développement préparatoire, présidé par le gouverneur de la région, a été organisé en présence du comité d’organisation. Une rencontre de travail, qui a permis au directeur des œuvres de l’Archidiocèse de Dakar, par ailleurs président du comité d’organisation de la 129ème édition du pèlerinage marial de Popenguine, Abbé Pascal Ndione, de demander à l’Etat du Sénégal de déployer plus moyens cette année en vue d’assurer la sécurité des fidèles pendant l’événement. «Pour cette année, nous souhaitons une augmentation des effectifs des Forces de l’ordre. Dans le contexte actuel et vu l’augmentation des pèlerins, il n’y a jamais assez de personnes préposées au service sécuritaire. Nous avons émis ces besoins à la gendarmerie qui aussi, a émis le vœu de faire plus que l’année dernière», fait savoir Abbé Pascal Ndione qui relève que «même si le dispositif de l’édition 2016 était très proche de la satisfaction, le besoin est toujours réel». Aussi de renseigner que l’édition 2017 du pèlerinage marial de Popenguine coïncide avec «le 25ème anniversaire de la visite au Sénégal du Pape Saint Jean Paul II (19 au 23 février 1992). Le pèlerinage de cette année, en plus du thème : «Marie, mère et éducatrice, modèle pour nos familles et nos communautés», doit être le signe de patronage du Pape Jean Paul II qui a visité notre pays il y a de cela 25 ans». Du coup, estime Abbé Pascal, «le nombre de pèlerins pourrait connaître une hausse cette année, vu l’importance du thème et la coïncidence de l’anniversaire de la venue du Pape Jean Paul II». Toujours dans l’aspect sécuritaire, Abbé Pascal Ndione a souhaité que «les barrières au nombre de 300, souvent fixées par la gendarmerie, puissent être augmentées». En réponse à ces sollicitations, le capitaine Joseph Antoine Ngom, commandant la compagnie de la gendarmerie de Mbour, estime que la gendarmerie, pour ce qui la concerne, mettra en place des mesures supplémentaires pour faire face aux nombreux défis liés à l’insécurité.
Pour sa part le gouverneur de la région de Thiès, Amadou Sy, soutient que «l’Etat va veiller à ce que le pèlerinage de Popenguine soit un succès». Car à son avis, «c’est un événement très important pour les fidèles catholiques. C’est pourquoi il y a nécessité de déployer beaucoup de moyens pour son organisation». Aussi l’autorité administrative ajoute : «Les trois points les plus importants dans ce genre d’événement, c’est l’eau, l’électricité et la sécurité. Je me battrai donc pour l’extension du réseau hydraulique et électrique. Il faut que le lieu culte soit éclairé pendant toute la durée du pèlerinage.»
La rencontre de travail a permis à l’autorité administrative de faire le point avec les chefs de services impliqués dans l’organisation, sur les besoins exprimés par le comité d’organisation de la 129e édition du pèlerinage marial de Popenguine pour assurer une bonne réussite de l’évènement. Entres autres la sécurité, l’extension du réseau hydraulique et électrique,  la santé, l’hygiène, l’assainissement… ont été abordés au cours de ce Crd.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here