PARTAGER

Au Centre hospitalier régional de Tambacounda, c’est la peur bleue qui se lit sur les visages. L’annonce de la mort d’un touriste français en provenance du campement de Gouloumbou après avoir quitté la France il y a moins de 10 jours, est passée par là. Les gens ont tout de suite pensé au Covid-19 . Les autorités sanitaires rassurent et appellent au calme. Des  prélèvements sont faits et les résultats seront connus ce mercredi.

Dr Bayal Cissé Mcr de Tamba.

Coronavirus, cas suspect ou cas confirmé,  en tout cas,  chacun y va de son commentaire dans la capitale orientale. Depuis la mort de Serge Meunier, du nom de ce touriste français décédé lors de son évacuation au Centre hospitalier régional de Tambacounda, après un séjour à Gouloumbou avec ses amis, toutes les langues se sont déliées. Cependant, les autorités sanitaires qui sont sur le qui-vive, rassurent et demandent aux populations de ne pas verser dans la panique. «Il s’agit d’une mort comme on en voit tous les jours», a déclaré Dr Bayal Cissé, médecin-chef de la région de Tambacounda, même s’il a reconnu que «c’est normal, cette peur des populations». «A ce jour, il n’y a de cas de coronavirus à Tambacounda», réitère-t-il.
Dans les détails, le médecin-chef de la région de souligner : «Nous avons reçu un ressortissant français de 77 ans de sexe masculin qui est décédé lors de son évacuation. Nous sommes en train de faire toutes les investigations nécessaires pour déterminer de manière précise les circonstances de sa mort.» Poursuivant, le Mcr précisera : «Sur le plan clinique, c’est déjà fait. Sur le plan paraclinique, des prélèvements sont faits et les résultats envoyés sur Dakar. Si tout se passe bien, demain à partir de 8h, les résultats exacts seront connus. Il sera aussi procédé à une autopsie du corps pour mieux voir ce qui se passe réellement. Nous ne sommes pas inquiets.» Les dispositions sont mises en branle, les autorités sanitaires et administratives sur le qui-vive.
La victime était à Gouloumbou depuis plus d’une semaine. Les informations reçues détaillent qu’il est arrivé au Sénégal il y a moins de 10 jours et qu’ils étaient une trentaine de touristes à débarquer de l’aéroport dont 11 personnes ont continué avec lui (la victime) à Gouloumbou et le reste du groupe a rallié Kedougou. Aujourd’hui, si les résultats sont positifs, l’identification des individus contacts ne poserait-elle pas beaucoup de difficultés. Le Mcr a tout de même donné des assurances comme quoi, une équipe est déployée à Gouloumbou pour cerner certainement le campement où a séjourné la victime. En attendant les résultats des prélèvements, les populations croisent les doigts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here