PARTAGER

Lors de la Journée internationale de la femme célébrée mercredi, Dr Rokhaya Samb procédait à la séance de dédicace de son nouveau livre qui traite de la femme et qui est intitulé : «L’écofé­mi­nisme dans la géopolitique. Femme et développement durable».

Dr Rokhaya Samb en est à sa production livresque. La nouvelle qu’elle vient de mettre sur les rayons des librairies porte le titre L’écoféminisme dans la géopolitique. Femme et développement durable, édité par L’Harmattan Sénégal. L‘auteure qui est enseignante à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar dit avoir écrit pour parler de la femme tout en affichant son désaccord avec la parité qu’elle ne cesse de réclamer à tout-va. Elle est souvent réclamée par la gent féminine qui la confine «dans une posture qui ne lui permet pas de se remettre en cause», selon Dr Rokhaya Samb qui intervenait mercredi lors de la séance de dédicace de son ouvrage à la maison d’édition L’Harmattan Sénégal au moment où l’on célébrait la Journée internationale de la femme. «Je ne suis pas d’accord pour la parité. Avec la parité, elles ne feront plus d’efforts pour mériter là où elles se trouvent», souligne-t-elle.
L’auteure dit vouloir s’appesantir sur le rôle d’éducatrice que la femme joue vis-à-vis de ses enfants et de conseillère qu’elle incarne auprès de l’homme. «La femme est la mère, le frère et le père», a ironisé l’auteure du livre.
Ayant préfacé l’ouvrage, Dr Babacar Diagne reconnaît que ce livre témoigne «du regard d’une auteure» qui ne caresse pas les femmes dans le sens du poil. «Elle a analysé la femme dans toute sa dimension», indique-t-il. Non sans dire qu’elle n’a pas «voulu s’arrêter dans un genre corporatiste» sans comprendre l’environnement qui l’entoure en portant un regard sur le réchauffement climatique et les formes de pollution. «C’est une vision totale, extrêmement large. Un regard lucide et simple qui s’impose à son monde. Elle fait écho de nos préoccupations. C’est le fruit d’une observation objective sur nos sociétés, nos vies, nos familles et les problèmes auxquels nous sommes confrontés», analyse Dr Diagne.
Soulevant des problèmes con­tro­versés en tentant de les trouver des solutions, Dr Rokha­ya Samb a produit un livre, selon Dr Babacar Diagne, qui est un document de première main «pour connaître la société sénégalaise».
L’autre intervenant est Dr Imam Matar Kanté qui, en tant qu’environnementaliste, apprécie à sa juste valeur la qualité de l’ouvrage. «100 pages ont suffi à l’auteure pour dire quelque chose sans faire du remplissage», note-t-il. Sou­tenant que «toutes les problématiques sont traversées dans ce livre», Dr Imam Matar Kanté soutient que l’auteure a réussi «à faire descendre le concept théorique sur le terrain social».
Dr Rokhaya Samb a reçu les félicitations de ses proches qui ont loué «la générosité, l’engagement et le courage» qui lui ont valu d’être étreinte par l’émotion. Elle fait partie de la première promotion des inspectrices de l‘éducation formées au Sénégal, informe-t-on.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here