PARTAGER

C’est un discours Seck que la cité de Amary Ndack Seck a prononcé contre les rédacteurs de l’Histoire générale du Sénégal (Hgs). Après Kaolack, Ndiassane et Fatick, la publication des premiers tomes de Hgs a soulevé l’ire de Thiénaba Seck, qui demande le retrait immédiat de cet ouvrage. La demande a été faite par Serigne Adama Seck Ibn Serigne Talla Khar Seck, devant le ministre des Collectivités territoriales et de l’aménagement du territoire, Oumar Guèye. C’était ce dimanche au cours de la ziarra annuelle de Thiénaba Seck. Selon le religieux, «il n’y a qu’une infime partie de l’ouvrage qui concerne Thiénaba. Et la cité religieuse mérite plus que cela du fait de ce qu’elle représente dans la religion musulmane». Aussi, ajoute Serigne Adama Seck, «cet ouvrage qui retrace l’Hgs a suscité beaucoup de bruit. Nous demandons donc à la Commission de rédaction dirigée par Iba Der Thiam de revoir la partie qui concerne les confréries religieuses du Sénégal pour impliquer tous les chefs religieux avant de la publier à nouveau». A l’Etat, il demandera à son représentant lors de la ziarra annuelle de Thiénaba, le ministre Oumar Guèye, de faire tout pour «corriger cela». Parce qu’«il y a des choses que Thiénaba ne fera jamais. Thiénaba est une cité religieuse très correcte. Nous n’allons jamais utiliser les médias pour étaler nos frustrations. C’est pourquoi nous profitons de cette cérémonie pour vous dire nos complaintes».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here