PARTAGER

Un procès de participants présumés au coup d’Etat raté du 15 juillet dernier s’ouvre ce mardi 28 février à Ankara. Il concerne plus de 300 personnes sur les quelque 1 200 accusées d’avoir participé à la tentative de putsch.
Les suspects sont si nombreux qu’une salle d’audience géante de 12 mille 500 m2 a été construite pour l’occasion sur le territoire d’une prison près d’Ankara. La salle peut accueillir 700 accusés et 500 avocats, mais ils ne seront «que» 330 à comparaître ce mardi.
Membres d’une brigade d’artillerie et cadets d’une académie militaire, ils encourent pour certains jusqu’à plusieurs centaines d’années de prison. Le procès va se poursuivre durant tout le mois de mars.
Des dizaines de procès ont déjà été lancés ou vont l’être dans les semaines à venir. Les procès des cerveaux présumés du putsch raté débuteront d’ici le mois de juin, en attendant la très hypothétique extradition des Etats-Unis de Fethullah Gülen, accusé par Ankara d’être à la tête du complot et que les autorités turques espèrent toujours pouvoir juger en Turquie.
rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here