PARTAGER

Les Lionnes disputeront les demi-finales de la 24e édition de l’Afrobasket féminin, après leur large victoire hier sur l’Angola (88-54). En demi-finale, la bande à Yacine Diop sera opposée au Mozambique, ce soir au Dakar Arena à partir de 19 heures.

L’Equipe nationale féminine s’est qualifiée pour les demi-finales de l’Afrobasket féminin en s’imposant devant l’Angola sur le score de 88 à 54. Une formation que les Lionnes avaient battue, lors du Tournoi international de Dakar, sur le score de 88 à 69. Malgré ce revers, le coach de l’Angola n’avait aucune crainte pour les retrouvailles avec l’Equipe sénégalaise, estimant que la pression était sur les épaules du Sénégal. C’est donc sans complexe que les Angolaises ont joué face aux vice-championnes d’Afrique. Mais la marche était trop haute. En plus de l’agressivité défensive des Lionnes, le temps de récupération a certainement pesé sur les jambes des Angolaises.
Le tempo sera donné dès les premières minutes où les Lionnes réalisent une entame parfaite jusqu’à mener de 7 points (10-3). Les angolaises parviennent à recoller au score en fin de quart temps pour n’être menées que de 3 points (20-17). Le second quart sera rythmé par une série de shoots extérieurs. Les deux paniers à trois points de Lala Wane, celui de Coumba Sarr et de Ndèye Sène, permettent aux Lionnes de creuser à nouveau l’écart et de s’offrir 11 points d’avance (37-26 à 3.16). En plus de l’adresse, l’équipe aura été très présente en défense. Un quart temps que les Lionnes remportent finalement de 21 à 9 (39-26).

Une demi-finale face au Mozambique
Avec 23 points de retard (50-27 à 6.11) dans le début du troisième, l’Angola aura du mal à retrouver son jeu. En plus d’être efficaces en attaque, les Lionnes défendent à merveille et se battent sur toutes les balles. Au point de faire déjouer l’une des meilleures joueuses de la compétition, Lucas Italee (7 pts). Un seul point pendant près de six minutes de jeu (55-27 à 4.44) pour les Angolaises. Dans la gestion du match, l’Angola en profite pour grappiller quelques paniers, mais perd une fois encore le quart temps (64-41). La dernière «heure» ne sera qu’une formalité. Les vice-championnes d’Afrique administrent une vraie leçon de basket aux Angolaises avant de finir par s’imposer par 88 à 54. En demi-finale, la bande à Astou Traoré affrontera ce soir le Mozambique. Une jeune et bonne équipe qui a éliminé facilement l’Egypte hier. Un adversaire à prendre très au sérieux puisque les Mozambicaines progressent dans la compétition sans tambour ni trompette. Avec un jeu collectif très huilé et une bonne adresse en attaque, l’Equipe de la Mozambicaine est l’une des plus séduisantes équipes du tournoi. Mais pour une place en finale à domicile, les Filles de Cheikh Sarr n’auront qu’une chose à faire, s’imposer.

Résultats
Nigeria-Rd Congo : 79-46
Mozambique-Egypte : 80-66
Mali-Côte d’Ivoire : 60-51
Sénégal-Angola : 88-54

Programme
Matchs de classement
11 h 30 : Rd Congo-Côte
d’Ivoire
14 h 00 : Angola-Egypte
Demi-finales
16 h 30 : Nigeria-Mali
19 h 00 : Sénégal-Mozambique

C’EST DIT… C’EST DIT… C’EST DIT…

Cheikh Sarr, Coach des Lionnes : «Les joueuses ont appliqué à la lettre les schémas»
«Je félicite les joueuses. Elles ont respecté les consignes. Elles ont appliqué à la lettre les schémas mis en place hier (Ndlr : mercredi). Ce n’est pas seulement une tactique du coach. Les joueuses aussi ont joué leur partition. Chacune a son rôle à jouer. C’est pour cela que je tiens à les féliciter. Pour les systèmes, on continue avec eux. On a commencé avec les deux et on a compris qu’ils nous ont supervisés. C’est à partir de là qu’on a décidé d’ajouter d’autres systèmes. Il y a des joueuses qui n’étaient chargées que de défendre. C’est le cas de Léna (Niang). Mais le banc a beaucoup apporté à l’équipe. On va continuer le travail. Le maximum de pertes de balles, c’est moins de 17. Le haut niveau, c’est bosser dur. On ne parle pas d’individualités, Lala (Wane) est une excellente joueuse. On est à 44%. Mais il faut parler de l’équipe et pas d’individualités. On a un peu péché en défense. Pour ce qui est du Mozambique, c’est une excellente équipe. Il faut la prendre au sérieux comme l’Angola. On va travailler la nuit pour mettre en place le meilleur schéma, un bon projet.»

Coumba Sarr, Pivot  : «Il faut continuer le travail» 
«On peut être fières de nous. On est contentes. Notre point fort, c’est la défense. Quand on défend bien, on parvient à bien jouer. Il faut rester dans cette dynamique. Nous avons une bonne équipe, si on continue sur cette lancée, on peut faire de bonnes choses. Il faut continuer le travail.»

Mame Diodio Diouf, Meneuse : «On s’attendait à un match difficile»
«Un match de quart de finale n’est jamais facile. On s’attendait à un match difficile contre cette équipe angolaise. Maintenant, ce match est derrière nous, on va préparer le match contre le Mozambique qui ne sera pas facile. Ce n’est pas la première fois qu’on rencontre cette équipe. On va bien préparer ce match.»

Astou Traoré, Ailière : «On a bien joué et on a gagné»
«On a bien joué et on a gagné. C’était l’objectif et je félicite les joueuses. Maintenant, il faut préparer le match de demain (Ndlr : aujourd’hui) qui sera aussi important que celui qu’on a joué ce soir (Ndlr : hier). Pour ce qui est de la blessure sur mon œil, il n’y a rien de grave. C’est juste un petit choc, mais ça va aller.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here