PARTAGER

Ce fût un parcours sans faute. Nettement supérieure à ses adversaires, l’Equipe nationale masculine a logiquement survolé la phase de poule à Dakar de l’Afrobasket 2017, avec trois victoires en autant de sorties. S’ouvrant du coup les portes des quarts de finale.
considérés par les observateurs comme l’un des grands favoris de l’Afrobasket 2017, les Lions ont su répondre présents en se qualifiant avec la manière pour les quarts de finale. S’offrant du coup un carton plein, avec trois victoires en autant de sorties. D’abord face à l’Afrique du Sud (83-44), puis l’Egypte (52-87) et pour finir hier face au Mozambique (80-49).

Trois matches au cours desquels, les Lions ont à chaque fois réussis à atteindre la barre des 80 points. Suffisant pour mériter le respect des autres nations. «Je vois le Sénégal remporter le titre cette année. C’est la meilleure équipe que j’ai vue depuis plus de 20 ans», a confié le sélectionneur de l’Egypte.
Mêmes éloges venant du coach de l’Afrique du Sud séduit lui aussi par le talent des joueurs sénégalais : «Ce sont des professionnels. Nous sommes des amateurs. On n’a que deux joueurs professionnels. On ne pensait même pas battre le Sénégal».
Avec un jeu collectif séduisant et une équipe composée de joueurs de talents et interchangeables, l’équipe sénégalaise a tout pour réaliser un parcours parfait. Même si les choses sérieuses commencent à partir des quarts de final, prévus ce jeudi à Tunis. Une nouvelle compétition, comme l’ont d’ailleurs répété tous les joueurs, et où il faudra trouver les bons arguments pour réaliser le même basket.
La seule inquiétude repose sur la blessure à la cheville de l’un des meilleurs éléments de l’équipe, Maurice Ndour qui n’a pas joué la moindre seconde hier lors du dernier match face au Mozambique. Il faudra cependant pour les coéquipiers de Malèye Ndoye de confirmer à Tunis lors de la seconde phase. Un autre pari dont le staff et les joueurs sont parfaitement conscients.
«Le plus important, ce ne sont pas les matches de poule, mais plutôt le second tour. C’est là où il ne faut pas perdre de match et qu’on doit répondre présents», disait Gorgui Sy Dieng. Un discours repris quasiment par toute l’équipe, consciente que la compétition ne fait que commencer. A noter que la délégation sénégalaise s’envole aujourd’hui pour la capitale tunisienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here