PARTAGER

Le Cap-Vert qui a perdu ses deux premiers matchs en éliminatoires de la Coupe du monde 2018, contre le Sénégal et le Burkina Faso, est encore en course pour la qualification malgré ces deux premiers revers, assure son sélectionneur, Lucio Antunes.
«Nous avons pris un mauvais départ, mais nous n’avons pas encore dit adieu à tout espoir de qualification. Mais cela passe par une victoire dès la prochaine sortie contre l’Afrique du Sud», a déclaré le technicien capverdien dans un entretien avec l’Aps.
Lucio Antunes, qui a qualifié les Requins Bleus pour la première phase finale de Can de leur histoire en 2013, faisait partie des techniciens invités à Rabat (Maroc), au symposium de la Caf, les 18 et 19 juillet derniers.
Selon le technicien, l’Equipe capverdienne, absente de la Can 2017 après avoir pris part aux éditions de 2013 et 2015, est toujours en phase de reconstruction. «Il y a une nouvelle génération de joueurs qui a besoin de mieux se connaître, mais cela ne veut pas dire manquer d’ambitions», a retenu le technicien, assurant que son équipe est obligée de gagner contre l’Afrique du Sud pour se relancer dans la course à la qualification. «Il reste quatre journées à jouer, mais il est impératif de gagner le prochain match pour rester dans la course à la qualification dans ce groupe très équilibré», a commenté Lucio Antunes.
Le Sénégal fera face au Burkina Faso à Dakar le 2 septembre pour le compte de la 3ème journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Le Cap-Vert, pendant ce temps, recevra l’Afrique du Sud. Le Burkina Faso est leader de la poule D avec 4 points (+2), suivi de l’Afrique du Sud (4 points +1), du Sénégal (3 points +1) et du Cap-Vert (0 point).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here