PARTAGER

Après avoir concédé une première défaite face au Nigeria, l’Equipe nationale féminine devra sortir le grand jeu ce soir face au Cameroun en quart de finale. Un adversaire que le coach des Lionnes prend très au sérieux, soulignant que désormais tous les matchs seront des finales.

L’Equipe nationale féminine rencontre ce soir le Cameroun en quart de finale de l’Afrobasket qui se joue présentement à Bamako. Et cela après la journée de repos d’hier et surtout la première défaite concédée face au Nigeria, à l’issue de la phase de poules. Un revers qui ne semble nullement troubler la quiétude des Lionnes. «On aurait aimé gagner. Mais dans ce genre de compétition, il faut être prudent. Il faut travailler sur un plan qui peut et nous le souhaitons, nous amener au bout. A partir des quarts, chaque match est une finale», a précisé le sélectionneur des Lionnes. Avant d’annoncer la couleur : «On a une première finale face au Came­roun. On gagne, on avance, on ne gagne pas, on disparait.»
Quant à l’adversaire, Tapha Gaye s’attend à un match difficile, à l’image de celui disputé contre la Rd Congo. «Ce sera le même style de jeu que la Rd Congo. Un jeu athlétique. C’est en cela que le match contre le Congo va nous servir de repères. On va les prendre au sérieux», promet-il.

Bilan de la phase de poules «satisfaisant»
S’exprimant sur le bilan de la phase de poule, «Coach Tapha» analyse : «Le bilan chiffré est de quatre victoires, une défaite. Maintenant, dans le contenu, nous avons joué les cinq matchs contre des adversaires qui ont des profils différents. Le style lusophone, anglophone, francophone, arabophone. A chaque fois, il nous fallait faire des adaptations.» Avant d’ajouter : «J’avoue que dans l’ensemble, tout s’est très bien passé. L’équipe a su trouver l’énergie qu’il faut et les solutions qu’il fallait à un certain moment. Même si la victoire contre le Congo a été difficile, la deuxième mi-temps contre le Mozambique a été pénible pour nous. Mais dans l’ensemble, il y a eu de bonnes choses.»
Naturellement, tout n’a pas été parfait. Car au-delà de la défaite contre le Nigeria, le jeu intérieur et le manque d’adresse sur le jeu extérieur, le coach des Lionnes espère trouver la bonne formule pour la suite de la compétition. «On est en train de travailler en ce sens. Si on arrive à gagner les matchs, c’est parce qu’on arrive à trouver un équilibre. Le basket, c’est toujours un équilibre intérieur-extérieur», souligne-t-il. Il faudra trouver la bonne mesure face aux Lionnes Indomptables ce soir à 20h 45 au Pavillon des Sports.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here