PARTAGER

Comme lors de toutes les fêtes et de toutes les occasions, des voix se sont élevées, et la dernière, celle du Président Macky Sall, pour appeler la classe politique à dialoguer. Rien de plus normal dans ce pays de la palabre, où l’on dit que les problèmes viennent plus d’un défaut de dialogue que d’autre chose. L’ennui est qu’en ce moment, on se demande sur quoi devrait porter ledit dialogue. Une majorité a été élue par le Peuple pour gouverner. Elle n’est pas contrainte de chercher une coalition pour diriger. Et le Président n’est pas menacé par une cohabitation. Donc, dialogue peut-être, mais pour obtenir quoi ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here