PARTAGER

Chaque jour qui passe, des pirogues des candidats émigrants clandestins sont arraisonnées sur nos côtes. Beaucoup de ces jeunes sont en rupture de ban du système scolaire pour diverses raisons. Mais cette situation ne préoccupe pas encore nos politiciens. On préfère nous faire miroiter un pays qui a repris sa marche en avant grâce au Pse. Quand les opposants, eux, voient un pays miné par les scandales, «vendu au capital français et dont le Président est tenté par un 3ème mandat». Or aucun de ces discours n’accroche l’opinion, et rien ne dissuade plus nos jeunes de choisir de mourir en mer par noyade, ou de Covid-19 à leur arrivée en Europe…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here