PARTAGER

Qui n’a jamais eu affaire à Wari ne vit pas au Sénégal. Ici, soit on quémande de l’argent soit on en offre. Et pour cela, le service Wari est incontournable. Il est si efficace que bien d’appétits ont voulu grignoter ses parts, sans beaucoup de succès actuellement. «Warima», qui est l’expression de tout quémandeur plus ou moins éloigné géographiquement, est devenu un terme courant du vocabulaire sénégalais. Mais l’acquisition par le service de transfert d’argent de l’un des opérateurs téléphoniques ne va-t-il pas créer d’autres mots ? Et si «warima» signifiait bientôt «appelle-moi par le service wari» ? Cette question vaut sans doute 80 milliards pour certains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here