PARTAGER

L’entrée du Maroc dans la Cedeao est un sujet qui a occupé le monde politico-affairiste. Finalement, elle a été différée au grand dam de Rabat qui avait fini la mise en page de son Atlas pour faciliter son acceptation dans l’espace ouest africain. Ce «Non» très poli, décerné à Sa Majesté, rabat les cartes et va requinquer les pourfendeurs de son entrée. Ils ne vont plus s’économiser pour montrer que c’est une mauvaise décision pour l’économie sous-régionale jugée fragile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here