PARTAGER

L’interdiction de la production de sketchs pendant le mois de Ramadan a créé la surprise à Thiès. Le promoteur de Koorou Baye Cheikh fustige la décision qui devait être «concertée et harmonisée» dans le contexte du Covid-19 pour permettre aux comédiens de jouer un grand rôle dans la sensibilisation en joignant l’utile à l’agréable. L’artiste-comédien, Cheikh Seck, pense que «comme Youssou Ndour qui fait son show chez lui pour combattre le stress des personnes confinées par le couvre-feu, les comédiens eux-aussi pouvaient jouer le même rôle».

La vidéo «Poche vide 20» est virale sur les réseaux sociaux. L’auteur, l’artiste comédien Cheikh Seck, qui attire l’attention des sénégalais à travers cette vidéo sur l’impact économique du Covid-19, est tombé des nues quand il a appris que les sketchs sur le Ramadan sont interdits cette année par la Direction de la cinématographie. «C’est interdit ? Je ne suis pas courant», dit-il au bout du fil. Visiblement surpris, l’artiste-comédien et producteur, me demande une trentaine de minutes, le temps de reprendre son souffle pour digérer une telle décision justifiée par le respect des dispositions de l’arrêté du ministre de l’Intérieur sur les rassemblements. Revenu de sa surprise, Cheikh Seck pense qu’il «fallait d’abord réfléchir avant de prendre cette décision». Parce que, fera remarquer le Président de Janxeen Média Prod, «les sketches pendant le mois de Ramadan ont été initiés pour entretenir les gens durant ce mois béni. Et c’était pour joindre l’utile à l’agréable avec du rire et de l’éducation». Par conséquent, estime le comédien, «on devait l’adapter au contexte du Covid-19, parce que les comédiens sont des vecteurs de messages. Il fallait les obliger et les mettre à niveau par rapport à ce thème d’actualité afin qu’ils puissent donner le maximum d’informations par rapport à la pandémie. Et les autorités y gagneraient en termes d’informations».
Enfonçant le clou, Cheikh Seck estime que «si on interdit les sketchs, ça sera un manque à gagner terrible pour les comédiens. Avec ce qu’ils gagnaient avec les annonceurs, ils pouvaient régler leurs problèmes parce que la plupart d’entre eux ne sont pas des fonctionnaires.» Pour simplement dire, selon Cheikh Seck, «une telle décision devait être concertée pour voir les avantages et les inconvénients». Surtout que «notre star internationale, Youssou Ndour, de par la musique sensibilise tous les soirs les populations. Et pourtant il réunit des gens chez lui pour le faire». Il estime qu’on «devrait permettre aux comédiens d’utiliser cette même formule». Parce que, à l’en croire, «c’est très approprié». Et de penser qu’il «fallait simplement harmoniser mais l’interdire systématiquement c’est drastique». D’ailleurs, fera-t-il remarquer, «moi et Serigne Ngagne avons déjà pris l’initiative de produire par nos propres moyens un sketch dénommé ‘’Xeex Corona’’ qui est diffusé sur Itv, rien que pour montrer aux gens que, nous en tant que acteurs culturels, nous devons participer à l’appel du président de la République parce que nous sommes des citoyens. C’est pourquoi nous avons déboursé de l’argent, Serigne Ngagne et moi, pour faire ce sketch-là. Et dans la production, il y a de la comédie mais aussi de l’information. Et l’idée, c’est d’informer le maximum de gens pour le changement de comportement et respect des mesures prises par les autorités médicales». Cette initiative, poursuit l’artiste-comédien et producteur, pourrait être en parfaite adéquation avec le Ramadan. «La bonne initiative que Youssou Ndour a prise pour faire son show chez lui afin de combattre le stress des personnes qui sont confinées dans les maisons par le couvre-feu, les comédiens aussi ont leur propre moyen de combattre ce stress-là avec les sketchs pendant le Ramadan tout en informant les gens sur le thème principal et général qui est la pandémie du Covid-19.»
Aussi l’artiste attire-t-il l’attention du ministre de la Culture sur une telle décision qui va plomber l’activité économique de toute une corporation. «On interdit nos sketchs, là maintenant il faut que la tutelle nous fasse un clin d’œil parce que nous sommes dans le besoin.» Surtout que, dit-il, «le président de la République a débloqué un fonds pour atténuer l’impact du Covid-19».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here