PARTAGER

Le Ramadan, mois béni par excellence, est souvent aussi, hélas ! un mois de crimes et d’impunité. Ceux qui ont vécu les années 1980-90 se rappellent encore les tragédies du camion d’ammoniac de la Sonacos, ou du conflit avec la Mauritanie. On a eu aussi à subir d’autres crimes et des dégâts en cette période de dévotion. Quand cela arrive, les autorités nous appellent bien souvent à une introspection et on n’en parle plus. Souhaitons, pour la justice et la tranquillité des familles, que les meurtres des deux jeunes femmes à Thiès et à Tamba ne soient pas traités de la même manière !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here