PARTAGER

A Wuhan, les 13 Sénégalais qui y vivent continuent à émettre un signal de détresse. En conférence de presse hier, leurs parents renouvellent leur demande d’aide au chef de l’Etat en lui demandant à «reconsidérer» sa décision en l’exhortant de presser le pas. «La situation s’aggrave tous les jours et le monde entier est concerné. Ayant confiance en nos autorités, nous parents, avons su, stoïques, garder dignité et gérer sans bruit jusque-là en rapport direct avec nos enfants. Ils sont vaillants et résilients en gardant toujours leur un moral d’acier», avance leur porte-parole, Yoro Ba. Il enchaîne : «Cela, au moment où d’autres pays comme la France, le Maroc, la Tunisie, l’Algérie, la proche Mauritanie, pour ne citer que ceux-là, ont fait diligence, pour rapatrier leurs compatriotes, avec le concours et le support logistique d’un pays ami.» Abdoulaye Sall renchérit : «On ne peut pas comprendre qu’un chef de l’Etat s’adresse à la Nation pour dire que la République n’a pas les moyens de rapatrier 13 étudiants. Cela nous a fait un choc terrible. Nous nous sommes réunis avec le secrétaire d’Etat chargé des Sénégalais de l’extérieur qui nous a fait que des promesses vides «nous allons mettre en place une cellule…» Ce n’est pas ce que nous demandons.» Mandiaye Kane, interrogé par Rfi, s’interroge : «Monsieur le président de la République Macky Sall, on vous demande solennellement, si c’était votre fils qu’alliez-vous faire ? J’ai mon fils qui est au fond du trou, je lui tourne le dos. Je ne peux pas…», au revoir bye-bye»… C’est inacceptable…»
Il faut rappeler que le Président Sall avait annoncé lundi que le Sénégal n’avait pas les moyens de rapatrier les Sénégalais à cause de la lourdeur de la logistique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here