PARTAGER

Conakry assure que le rappel de l’ambassadeur de la Guinée au Sénégal est juste une décision présidentielle, qui ne cache aucune tension diplomatique.

Le Président Alpha Condé a signé dans la soirée du lundi 13 août 2018, un décret portant rappel de l’ambassadeur de Guinée au Sénégal. Mamadou Beau Keïta quitte ainsi son poste à Dakar sans être remplacé aussitôt après par un autre décret comme le voudrait la pratique diplomatique. Cette «bizarrerie» a enflammé la toile et certains médias, qui ont cru comprendre qu’il s’agirait d’une crise diplomatique dont les origines seraient liées aux relations difficiles qu’entretiendraient Macky Sall et Condé. Lequel s’était plaint dernièrement que le Président chinois ait visité le Sénégal alors que la Guinée n’a jamais rompu ses relations avec Pékin. Contrai­rement au Séné­gal.
Pourtant, il s’agit d’une «simple décision» du Président Alpha Condé, qui a décidé de relooker la diplomatie guinéenne en procédant au changement d’ambassadeurs dans au moins 13 pays comme en Afrique du Sud, en Grande Bretagne, en Sierra-Leone. Du côté de Sekhou­toureya, on essaie d’éteindre cette polémique «naissante» en regrettant «que des gens veuillent gonfler» artificiellement une mesure, qui ne cache aucune tension diplomatique. «Le Président Condé a informé le Président Macky Sall du rappel de l’ambassadeur, qui est souffrant», souffle-t-on à Conakry, qui va prendre le soin de trouver le successeur de Beau Keïta dans les prochains jours. «De nouveaux ambassadeurs seront nommés dans toutes les chancelleries. Il n’y a pas de quoi fouetter un chat», avancent des proches collaborateurs du Président guinéen très «remonté» et qui demande «qu’on cesse de lui prêter de mauvaises intentions».
Par ailleurs, il renouvelle sa proximité avec le Sénégal où ils disposent de «solides amitiés». Il tient par contre à écarter toute «velléité d’immixtion» dans la prochaine élection présidentielle sénégalaise. «Le Président Condé ne soutient aucun candidat comme le laissent suggérer certains. Il revendique néanmoins certaines amitiés avec Bathily, Dansokho, Niasse, Khalifa Sall, Babacar Touré et Me Boucounta Diallo qui fut son avocat du temps des vaches maigres. A chaque fois qu’il vient à Dakar, si le temps lui permet, il les rencontre», expliquent ses collaborateurs, qui insistent pour taire les «rumeurs», qui entourent la décision du rappel de Mamadou Beau Keïta.
bsakho@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here