PARTAGER

La gestion de Cheikh Oumar Hann à l’université Cheikh anta diop est de nouveau pointé du doigt. Cette fois-ci c’est l’Autorité de régulation des marchés publics qui s’est intéressé à l’attribution d’un marché de fourniture de matériels et mobiliers de bureau. L’affaire s’est passée en 2017.

« Le montant estimé du marché dans le plan de passation de marchés était de 140 millions F CFA. Or, le marché a été attribué à 19 millions 116 mille F CFA. Nous n’avons pas reçu d’explications par rapport à l’écart » a relevé le rapport de l’Armp.

Ainsi, après l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) qui avait demandé une poursuite judiciaire que le procureur n’a pas donné suite, c’est au tour de l’Armp de s’interroger sur la gestion de l’actuel ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here