PARTAGER

La lutte contre les inondations était hier un des axes de la communication du chef de l’Etat. Après avoir reçu le rapport de la mission d’information parlementaire relative à la gestion des inondations, le chef de l’Etat a en effet demandé, lors de la réunion du Conseil des ministres, «au gouvernement d’examiner avec attention et diligence, les pertinentes recommandations de la Représentation parlementaire, en vue de consolider les acquis et les réalisations notables du Programme décennal de lutte contre les inondations (2012 – 2022) dont le taux d’exécution financière, à ce jour, est de 66, 07 %, soit 506 714 000 000 F Cfa dépensés sur 766 milliards F Cfa».
Macky Sall a appelé, «dans la même dynamique, le gouvernement à veiller à l’interdiction systématique des constructions dans les zones non aedificandi. Il demande également au gouvernement de poursuivre le programme d’extension des réseaux d’assainissement (eaux usées/eaux pluviales) sur l’ensemble du territoire».
Au ministre des Finances et du budget et au ministre des Collectivités territoriales, du développement et de l’aménagement des territoires, le président de la République demande, dans ce contexte, «de veiller à la mobilisation effective du financement d’amorçage (de 15 milliards F Cfa), nécessaire au lancement des travaux de la phase d’urgence, dans la zone de Keur Massar, du Projet de gestion des eaux pluviales et d’adaptation au changement climatique (Progep 2) ; projet de seconde génération dont la requête de financement global s’élève à 344 millions de dollars Us».
Par ailleurs, «le chef de l’Etat demande au ministre de l’Intérieur de lui faire parvenir l’évaluation exhaustive du plan Orsec (déclenché le 5 septembre 2020)», informe le communiqué du Conseil des ministres.
Le Conseil a examiné et adopté, au titre des textes législatifs et réglementaires, «le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier l’accord relatif aux services aériens entre la République du Sénégal et le Royaume d’Arabie Saoudite signé à Djeddah, le 22 Juillet 2019 ; le projet de décret portant érection du Centre national d’Oncologie de Diamniadio (Cnod) en Etablissement public de santé (Eps) de niveau 3 ; le projet de décret portant création d’un Etablissement public de Santé (Eps) de niveau 3 à Touba ; le projet de décret portant création d’un Etablissement public de Santé (Eps) de niveau 2 à Kaffrine ; le projet de décret portant création d’un Etablissement public de Santé (Eps) de niveau 2 à Sédhiou ; le projet de décret portant création d’un Etablissement public de Santé (Eps) de niveau 2 à Kédougou».
Au titre des mesures individuelles, Docteur Momar Talla Seck, Chercheur, précédemment Directeur du Laboratoire national de l’Elevage et de recherches vétérinaires (Lnerv) est nommé Directeur général de l’Institut sénégalais de Recherches agricoles (Isra) en remplacement du Docteur Alioune Fall admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite. Madame Mbossé Ndiaye Guèye, Ensei­gnante-chercheur à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, est désormais la directrice de l’Institut supérieur d’enseignement professionnel (Isep) de Diamniadio, où elle remplace le professeur Oumar Niang, qui est appelé à d’autres fonctions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here