PARTAGER

Les chiffres de la protection sociale dans le monde sont encore faibles. Dans un dernier rapport qui traite ce sujet, l’Organisation internationale du travail informe que 4 milliards de personnes sont sans protection sociale dans le monde.

Des efforts doivent encore être faits dans le domaine de la protection sociale. Dans un rapport, l’Organisation internationale du travail (Oit) révèle que «4 milliards de personnes sont sans protection sociale dans le monde». Dans son document, l’Oit souligne que «malgré d’énormes progrès dans l’extension de la protection sociale dans beaucoup de régions du monde, le droit humain à la sécurité sociale n’est pas encore une réalité pour une majorité de la population mondiale». Ce rapport mondial sur la protection sociale 2017-2019, intitulé «Protection sociale universelle pour atteindre les Objectifs de développement durable», renseigne que «seuls 45 pour cent de la population bénéficient effectivement d’au moins une prestation sociale, tandis que les 55 pour cent restants, soit 4 milliards de personnes, sont laissés sans protection».
Attirant l’attention sur l’importance de la protection sociale dans la réalisation des Objectifs de développement durable, les auteurs du document soulignent «la nécessité d’étendre la protection sociale aux personnes travaillant dans l’économie informelle». Cela, indiquent-ils, constitue «un moyen de formaliser leur emploi et d’améliorer leurs conditions de travail». A ce propos, Isabel Ortiz, directrice du département de la protection sociale de l’Oit, a fait savoir que «les politiques d’austérité à court terme continuent de saper les efforts de développement à long terme». D’après elle, «les ajustements d’assainissement budgétaire ont des impacts sociaux négatifs considérables et compromettent la réalisation des Odd». Selon Mme Ortiz, «des marges de manœuvre budgétaires existent pour étendre la protection sociale, même dans les pays les plus pauvres». Ainsi elle recommande aux gouvernements d’être «proactifs dans l’exploration de toutes les options de financement possibles pour promouvoir les Odd et le développement national grâce aux emplois décents et à la protection sociale».
Par ailleurs, on note que le rapport montre que «seuls 35 pour cent des enfants dans le monde jouissent d’un réel accès à la protection sociale». «Près des deux tiers des enfants du monde entier soit 1,3 milliard d’enfants ne sont pas couverts, la plupart d’entre eux vivant en Afrique et en Asie», a-t-on renseigné. De même, il est précisé qu’en moyenne, «seulement 1,1 pour cent du Pib est consacré aux prestations familiales pour les enfants âgés de 0 à 14 ans, soulignant un énorme sous-investissement en faveur des enfants».
La protection sociale pour les femmes et les hommes en âge de travailler est également limitée. Les études menées montrent que «seuls 41,1 pour cent des mères de nouveau-nés perçoivent une allocation maternité et 83 millions de nouvelles mères ne sont pas couvertes». «Dans ce domaine, on constate aussi que seuls 21,8 pour cent des travailleurs au chômage sont couverts par des allocations chômage, tandis que 152 millions de travailleurs sans emploi ne sont toujours pas couverts», a-t-on expliqué.
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here