PARTAGER

Ericsson a présenté son «rapport sur la mobilité 2019» hier à son siège sis au quartier Point E. Selon la Directrice générale d’Ericsson en Afrique de l’Ouest et au Maroc qui faisait la présentation du document, 7,9 milliards d’abonnements mobiles ont été enregistrés dans le premier trimestre de l’année 2019 à travers le monde. D’après Nora Wahby, 45% de la totalité de ces abonnements sont faits sur la Long term evolution (Lte) communément appelée la 4G et que la part du continent africain pour ces abonnements est estimée à 81% des abonnés. Ce qui est pour elle, une bonne nouvelle pour les producteurs de services en Afrique, car «cela veut dire qu’il y a toujours du travail à faire, du potentiel de croissance dans le secteur des télécoms». Durant le même trimestre, il a été noté 1 milliard de rajouts sur les nouvelles souscriptions en Afrique, selon la directrice. Qui affirme dans le même sillage que la croissance africaine en termes de pénétration mobile est vraiment importante avant d’attribuer le plus grand taux de croissance à la Chine où il est estimé à 1,5 milliard. Mme Wahby note par ailleurs, que les perspectives d’évolution indiquent que le nombre d’abonnements en 5G va atteindre 1,9 milliard en 2024. La même prévision montre également, qu’en 2024 toujours, il y aura 8,8 milliards d’abonnements mobiles et 95% de ces derniers se feront avec le Haut débit (Hd). C’est-à-dire que ces abonnements seront soit en 3G, 4G ou 5G, explique Nora Wahby. Qui laisse entendre dans la foulée que la 4G va continuer à servir en ce qui concerne les pénétrations internet avec les données, vidéos entre autres, alors que la 5G va être utilisée en grande partie pour des services de haut niveau comme dans la conduite de voiture sans chauffeur, dans les systèmes de sécurité de trafic (pour trains par exemple), dans les services d’automatisation industriels, etc, qui nécessitent une fiabilité très large et un taux élevé de débit.
En Afrique subsaharienne, la directrice générale d’Ericsson dans cette zone informe que les abonnements sur la 5G vont commencer en 2022. Ce rapport sur la mobilité, selon Nora Wahby, a pour objectif de présenter au marché sénégalais et celui de l’Afrique de l’Ouest les prédictions relatives à la connexion mobile. Ce qui donne, d’après elle, des perspectives sur le potentiel et les besoins du marché aux fournisseurs de services ainsi qu’aux différentes entités responsables du développement du secteur des télécoms.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here