PARTAGER

La criminalité a baissé de 35% entre 2015 et 2017 en raison des opérations de sécurisation organisées par la direction de la Sécurité publique, a appris l’Aps vendredi. «La criminalité a baissé de 35% entre 2015 et 2017 en raison des opérations de sécurisation organisées tout au moins hebdomadairement sur l’ensemble du territoire national, et particulièrement à Da­kar, notamment à Guédia­wa­ye, aux Parcelles Assainies et à Grand Yoff», renseigne le rapport d’activités 2017 du ministère de l’Intérieur. Selon ce document, «sur les 8 409 individus déférés au Parquet en 2017, seuls 291 sont dans un cas de délinquance pathologique ou d’exclusion, soit 3,46%. Seules 5 armes à feu, 108 armes blanches et 15 coupe-coupe ont été saisies».
Les différentes arrestations ont permis de démanteler 79 bandes d’individus dangereux et de sérier 193 malfaiteurs notables, rapporte la direction de la Sécurité publique. Elle ajoute par ailleurs que 157 personnes ont été interpellées pour atteinte aux mœurs. «En 2017, pour diverses infractions, 33 mille 419 individus ont été interpellés par ses services, dont 302 étrangers, 8 459 d’entre eux ont été déférés au Parquet dont 292 étrangers. Ce chiffre est en baisse par rapport à l’année 2016 qui a compté 49 mille 951 interpellations dont 387 étrangers avec 11 mille 061 déférés dont 349 étrangers», lit-on dans le rapport. Il en déduit que «la criminalité, au regard de tout ce qui précède, connaît une baisse de 33,09% pour les nationaux et 20,155% pour les étrangers».

Baisse des accidents de la circulation
Les dégâts matériel et corporel causés par les accidents de la circulation, dont le nombre a diminué, ont connu respectivement une baisse de 29,88% et 18,62% entre 2016 et 2017, période où le nombre de morts a aussi chuté de 19,76%, informe le rapport d’activités 2017 du ministère de l’Intérieur. «Les accidents de la circulation ont connu entre 2016 et 2017 une baisse en raison du combat permanent contre l’insécurité routière, avec immobilisation de véhicules et le retrait de pièces», explique le document.
Le rapport évoque en effet une lutte systématique contre la circulation des véhicules irrégulièrement teintés ou sans plaque d’immatriculation et aussi contre les deux-roues qui circulent sans casque de protection. «Des actions spécifiques et ponctuelles ont été menées» en ce sens, note la même source. «Dans un contexte où le ratio moyen de policiers par habitant est de 3 835, des efforts considérables sont en train d’être faits par les pouvoirs publics pour renforcer les effectifs, rapprocher davantage la police des populations par une présence plus accrue à tous les niveaux de la chaîne sécuritaire», conclut le rapport.

266 permis de port ou de détention d’arme délivrés
La Division armes et munitions de la Direction de la surveillance du territoire (Dst) a délivré 266 permis de port ou de détention d’arme sur les 1 515 demandes émises en 2017, indique le rapport d’activités 2017 du ministère de l’Intérieur. Elle a aussi traité 20 agréments d’embauche dans des casinos. Sa Division du contre-espionnage a diligenté 133 enquêtes de demande d’éligibilité au statut de réfugié, 3 164 dossiers de demande de visas d’entrée au Sénégal et 1 432 demandes de prorogation de visa court séjour. «Le redoutable travail que fait dans l’ombre cette Direction de recherche, de recueil, d’analyse et de sécurisation de la transmission des renseignements nécessaires à la bonne information du gouvernement et des autorités publiques est important pour la stabilité et la sécurité du pays», indique le rapport.
S’agissant de la Direction de la police judiciaire (Dpj), le document informe que «sa Division des investigations criminelles (Dic), toujours en suractivité, a reçu et traité 2 912 dossiers courant 2017». «Plusieurs affaires ont été traitées par la Dic et ont abouti à des procédures pour divers délits dont association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, apologie du terrorisme, financement du terrorisme, appartenance à un réseau de recrutement de combattants djihadistes et trafic de drogue. 185 personnes ont été déférées au Parquet et 75 kg de cocaïne ont été saisis», apprend-on.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here