PARTAGER

On n’aura pas fini de parler de cette séquence du film Sonko-Wade à coups de projecteurs. Mais là, c’est sous l’angle des retombées électorales d’un tel duel. Cela rappelle les va-et-vient de Idrissa Seck au Palais pour des pourparlers avec le maître des lieux de l’époque. C’est ce que certains avaient qualifié «d’audiences de midi» hyper médiatisées. Ce qui en faisait de grands coups de com’ aussi bien pour le Palais que pour Idrissa Seck. Même si le résultat n’a pas toujours été à la faveur de ce dernier. Aujourd’hui, dans son «Palais» du Terrou-Bi, l’ancien Président multiplie les «audiences d’après-midi» avec les leaders de l’opposition. Et celle de Sonko a été la seule publique devant les caméras et les micros. Ce qui en fait également une grosse opération de publicité. Wade en a bénéficié puisqu’il a réussi à attirer le phénomène pour avoir aussi les autres qui ne seraient pas dans son plan de sabotage de la Présidentielle. Sur ce coup, il l’a réussi puisque dimanche, il a réuni plusieurs leaders de l’opposition. Mais le leader de Pastef a aussi pu faire croire aux Libéraux un blanc-seing tacite pour le vote. Mais à l’arrivée, dans les urnes, va-t-il en récolter les fruits, après son combat contre le système qu’il a remis en cause ? C’est là tout le risque du «syndrome Idy» qu’encourt le candidat de la coalition SonkoPrésident.
En effet, en 20017, le leader de Rewmi avait le vent en poupe du fait de la forte sympathie que lui avait conférée son statut de prisonnier politique fraîchement libéré en 2007. Le «génie» Wade, craignant un 2ème tour fatal, avait alors éteint la flamme Seck par des négociations aux allures de deal. Le candidat, favori de l’opposition de l’époque, en est sorti ainsi discrédité et avait fait douter certains de ses sympathisants. Et, semble-t-il, ces atomes crochus avec Wade auraient beaucoup joué dans son score de 15% qui n’a pu empêcher la réélection du candidat de la coalition Sopi2007 dès le premier tour.
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here