PARTAGER

L’Aeme peut compter sur la collaboration des autorités administratives de Dakar pour atteindre les objectifs que l’Etat lui a fixés dans le cadre du programme de réduction de la facture publique d’électricité. Babacar Ndiaye, l’adjoint au gouverneur de Dakar, chargé des affaires administratives a réitéré hier, lors d’un Crd, leur franche collaboration pour corriger les anomalies notées dans le secteur public, liées à des branchements ne répondant pas aux normes, des compteurs non fonctionnels conduisant à des factures établies sur la base d’estimation…Pour l’adjoint au gouverneur de Dakar, «il faudrait que les autorités administratives, élus locaux, ainsi que chefs de service soient beaucoup plus vigilants, dans le cadre des responsabilités qui leur sont confiées,  afin de veiller à ce que les branchements répondent aux normes, mais également à ce que les véritables ayants droit puissent bénéficier de cette électricité». A son avis, il y a des manquements qui sont liés à un défaut de contrôle, à certaines légèretés de la part des responsables de ces services. Des efforts restent à faire dans la gestion et le contrôle de la consommation d’électricité dans le secteur public.
Il est donc temps, estime M. Ndiaye, que les autorités puissent ensemble apporter tous les éléments de correction nécessaires à ces irrégularités. Mais souhaite-t-il que les différents services de l’Etat soient accompagnés pour leur permettre de se mettre aux normes.
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here